La Grande-Bretagne ne prendra pas part aux combats au Mali


La Grande-Bretagne ne prendra pas part aux opérations de combat contre les extrémistes au Mali, a affirmé lundi un Porte-parole de 10 Downing Street.

Selon le Porte-parole, dont les propos ont été rapportés par les médias londoniens, Londres se limitera à apporter un soutien logistique à l’intervention menée par la France contre les groupes jihadistes dans ce pays africain.

Le Royaume-Uni a envoyé dimanche un premier avion militaire, transportant du matériel et des véhicules destinés à l’armée française au Mali. Un deuxième avion devra quitter la Grande-Bretagne lundi.

Le Royaume-Uni a été le premier pays européen ayant exprimé son soutien à l’opération militaire française au Mali.

Lors d’un entretien téléphonique avec le Président Français, François Hollande, le Premier ministre britannique, David Cameron, avait souligné que la situation au Mali représente « une réelle menace » à la sécurité internationale.

Par ailleurs, la presse britannique a rapporté lundi que le Royaume-Uni devrait mettre ses drones en stand-by et que des instructeurs militaires britanniques seront dépêchés à Bamako dans les jours qui viennent.

Le ministre au Foreign Office, Mark Simmonds, avait laissé entendre que son pays pourrait envisager d’envoyer des troupes au Mali dans le but de former l’armée malienne.

« Nous pourrions offrir, à travers un mécanisme européen, un encadrement et un soutien au profit de l’armée malienne dans le but d’aider ce pays à recouvrer son intégrité territoriale », avait dit le responsable.

 

ATlasinfo

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge