La liberté d’expression et la déontologie professionnelle de l’information en Mauritanie

57b« La liberté d’expression et la déontologie professionnelle de l’information en Mauritanie » est le thème de la conférence organisée le 15 décembre a Nouakchottpar le centre mauritanien pour la communication et le développement (CMCD). Cette conférence de lancement des activités du centre a été suivie par un nombreux public.

Avant l’entame des communications sur le thème, le président du CMC, Mohamed Salem Ould Bamba, et le vice président, Alioune Niang se sont adressés a l’assistance. Ils ont noté que le lancement des activités du centre entre dans le cadre des festivités de commémoration du 55 eme anniversaire de l’indépendance nationale.

Ils ont aussi insisté sur les efforts déployés par les autorités actuelles dans le cadre de l’unité nationale, des infrastructures avec le nouvel aéroport deNouakchott, des moyens mis à la disposition de l’armée nationale pour la sécurisation du territoire, de la liberté de presse…

746fPlace a ensuite été donnée aux communications modérées par Monsieur DocteurEl Arby OULD KHTOUR. «La Liberté d’Expression et la Déontologie Professionnelle de l’Information en Mauritanie» ce sujet a été traité par DocteurIshagh EL kounty et le Pr- historien Sy Mamadou Daouda (Responsable de la Formation et de l’Encadrement au CMCD).

Il a été question dans leurs communications de l’historique de la liberté de la presse, de la prolifération des médias en Mauritanie, des droits et devoirs des journalistes…

Il a été question aussi pendant cette journée de lancement des activités du CMCDde la « synergie entre communication et développement. » un sujet traité parMohamed Khames ABOUELMAALI, enseignant à l’Université de Nouakchott(Responsable des Etudes et de la Recherche au CMCD) et Malick Fall Expert-Consultant et chercheur associé au Centre.

le CMCD « œuvre à consolider les liens synergiques de la communication, de l’information et du développement. Il vise, aussi, à ancrer la culture de la paix, de la tolérance et de la solidarité à travers un programme de communication et des activités au service du développement de la société mauritanienne. »

Démarrage des activités du Centre Mauritanien de Communication et de Développement.

A l’occasion du démarrage des activités du Centre Mauritanien de Communication et de Développement (CMCD), lancé, le Mardi, 15 décembre 2015 à l’Hôtel -EL KHATER, le programme tracé par les commissions chargées de la supervision et de l’organisation de cette manifestation s’articulait autour:

  1. des allocutions du président et duvice-président du Centre, respectivement Messieurs Mohamed Salem Ould Bamba et Alioune Niang, qui visaient à édifier les invités à la cérémonie inaugurale, sur les raisons qui ont motivé la création duCMCD. A ce titre, le C.M.C. Da pour objet d’offrir à tous les cadres du pays, un espace d’échanges dépassionnés, de réflexion rigoureuse, de conception dynamique et d’initiatives sur le terrain, au service des intérêts vitaux du pays.

Ceci exige de nos cadres de transcender les clivages subjectifs, d’adopter une ouverture d’esprit favorable aux débats sereins et de prendre à bras-le-corps les problèmes de société auxquels le pays est confronté, sans tabou, pour ancrer davantage les acquis démocratiques, promouvoir le progrès économique et diffuser la culture de la paix et de la solidarité.

  1. La seconde partie du programme était modérée par le Pr El Arby Ould Khtour,qui a rappelé l’intitulé du thème retenu pour cette première activité du CMCD:«Liberté d’expression et Déontologie en matière de presse».

Il a aussi introduit les deux conférenciers principaux, prévus au programme,DrIshagh Elkounty et le Pr Sy Mamadou Daouda (Responsable de la Formation et de l’Encadrement au CMCD).

Les deux conférenciers ont analysé, entre autres concepts, l’évolution historique de la liberté d’expression, la prolifération des médias, les principes et les règles déontologiques universelles de l’information (droits et devoirs des professionnels de l’information) tels que précisésdans les référentiels de notre sainte religion et la Charte de Munich du 24 novembre 1971.

L’esprit critique, la précision, la sacralité des faits, la liberté du commentaire, l’impartialité, le respect de la vie privée et l’intégrité constituent, selon les conférenciers, les maîtres-mots du métier dejournaliste.

  1. Mr Malick Fall, expert, est intervenu pour mettre l’accent sur la dualité communication-développement, en cela que la communication constitue un puissant levier de développement économique, de catalyse de débats démocratiques et d’outil de changements et de progrès sociaux.

Il a souligné l’importance vitale d’agréger l’information aux plans nationaux de développement et de communication. Il a enfin salué la mise sur pied du CMCD, comme espace de réflexion et d’échanges.

Mr Mohamed Khames Abouelmaali, doctorant, a mis en exergue l’intérêt, pour la démocratie, de disposer d’espaces ouverts aux débats pluriels et de trouver l’équilibre optimal entre l’exercice de la liberté de presse et le respect des garde-fous déontologiques.

  1. Le débat fut ensuite ouvert aux participants (universitaires, chercheurs, responsables de centre d’études, personnes ressources, acteurs de la société civile …etc.), pour apporter des éclairages particuliers au sujet débattu. Ils ont, dans leur ensemble, loué la création du CMCD.

Commission Communication

C.M.C.D.

Nouakchott, le 15 décembre 2015

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge