La Marmite du partage : plus de 15000 repas distribués pendant la 2e édition

DSCN1021

La clôture de la 2e  édition de la Marmite du Partage s’esttenue  le 2aout dernier au quartier Tarhil 16 & 17. Les organiseurs qui comptent plus de 4000sympatisants dans le monde à travers ces 4 semaines de sortie solidaire ont dépassé leur objectif de distribution de 15000 repas qu’ils s’étaient fixés pour cette présente édition.

L’annonce a été faite lors d’un point de presse animé par Khally Diallo fondateur de la Marmite du Partage ((MDP) en compagnies de ses partenaires de la CUN et Ora Bank. L’édition de cette année accompagnée par plus de 475 volontaires a bénéficié plus de dons alimentaires qu’en nature cette année.

La MDP : une ligne humanitaire

Face à la presse, l’initiateur de la MDP a exprimé en outre sa réaction quant à l’organisation de cette édition qui a été « globalement satisfaisante » par rapport à celle de l’année dernière. Interrogé quand au soutien des autorités publiques, Khally a persisté dans sa mise au point estimant que: « les autorités mauritaniennes doivent nous aider (…) mais si on nus accompagne, il ny aura pas de contre partie ». Comme quoi la MDP veut garde sa liberté de ton malgré le manque de moyens pour servir les familles démunies de la capitale en, attendant que l’action se décentralise un jour comme le souhaitent certains.

L’enjeu de la satisfaction de la demande

Cette édition 2013 lancée le 10 Juillet dernier a débuté  par les opérations Rond point visant à distribuer des Kits alimentaires aux démunis. Par ailleurs, des sorties ont été organisées dans les quartiers pauvres notamment à Lemgheyty , dar naim, Tarhil & Arafat à l’heure de la coupure du jeûne. Des journées d’actions qui ont permis aux « soldiers » de la MDP d’offrir un geste culinaire malgré « les maigres moyens » alors que la demande est plus forte nous a fait savoir Djibril Abdoul Diop Responsable Organisation et Logistique qui confie : « on n’arrive toujours pas à satisfaire la demande, des gens rentrent toujours avec des bols vides ».

L’objectif des organisateurs consistait à collecter des fonds pour préparer & distribuer  15000 repas lors de ce mois de ramadan. C’est ainsi  que la bénéficiaire Fatimetou Mint Cheikh, 31ans, mère de 2 enfants  a exprimé sa « satisfaction » devant un tel élan de solidarité estimant effectué a rupture du jeune « souvent dans des conditions difficile » témoigne-t-elle allaitant son enfant. Pour cette habitante qui côtoie avec la précarité comme la plupart d’habitants d’ici, le quotidien est rythmé par des problèmes d’eau, d’électricité et d’insécurité. Comme elle, de nombreuses familles rêvent du jour où la marmite fera des sorties quotidiennes de ce type dans des quartiers aussi précaires comme Tarhil. Au cours de ces sorties, la marmite du partage offre de l’eau et des repas, une occasion pour les habitants d’aller à la rencontre des volontaires dans une ambiance solidaire malgré les risques d’insécurité parfois surtout la nuit.

La MDP vu par des volontaires

Même s’il faut « redoubler d’effort », Abda M.C du groupe force trankil par ailleurs directeur artistique de la MDP est persuadé que « l’initiative s’impose » à cause entre autre de la forte adhésion de volontaires qui mènent « un grand boulot (…) créant des liens puissants» entre les membres qui sont responsabilisés en commission.

Pour Fatimata Ball, une PVVIH, travaillant au CNLS, l’initiative doit d’avantage se faire connaitre auprès des bailleurs et jeunes afin mettre en lumière la précarité qu’elle considère comme « un sujet grave en Mauritanie». Ces sorties humanitaires permettant d’après elle, de sensibiliser en outre les jeunes sur la problématique du VIH/SIDA. Comme cela a été le cas lors d’un ftour organisé à l’occasion d’une des sorties de la marmite où était présente la Secrétaire Exécutive du Comite National de Lutte contre Le Sida (CNLS), Ndoungou Sala Ba.

Pour des jeunes volontaires comme Samba Kébé prof d’anglais et Ndeye Vivi  la marmite est « un moyen d’éveil (…) chaque année a son lot d’expérience » d’où leur  espoir de voir l’organisation de la MDP s’améliorer d’année en année à travers plus de moyens en faveur de cette action public.

Awa Seydou Traoré

RIMWEB VOUS Y MENE EN IMAGES……..

Source : RIMWEB

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind