La Mauritanie assure à Paris sa disponibilité à aider dans les renseignements

L’armée mauritanienne s’est excusée auprès des forces françaises et africaines de ne pouvoir autoriser l’usage de l’aéroport de Néma, au sud-est du pays, dans le cadre de l’opération militaire menée contre Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI) au nord Mali.

Les sources qui ont rapporté cette information au site « Al badil » que Nouakchott a cependant fait savoir à la France et aux pays

africains engagés dans cette campagne anti jihadistes, qu’elle est prête à aider dans le domaine du renseignement militaire et pour autoriser les avions français et africains à survoler son territoire à l’aller et au retour, sans plus. La source a ajouté que le seul appui militaire que la Mauritanie est prête à faire est d’assurer la surveillance de ses frontières pour empêcher les islamistes de passer sur son sol et aussi que les forces engagées contre les groupes islamistes armés ne seront pas attaquées à partir de la Mauritanie.

L’armée française a mené, hier, et de manière inattendue, des raids aériens contre les positions des groupes islamistes armés qui contrôlent, depuis près d’un an, les deux tiers du territoire malien, et que certain observateurs considèrent comme une lutte interne sur le pouvoir, dont il faut s’éloigner.

D’après Albadil

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind