La Mauritanie est exposée à une rupture grave de ses écosystèmes (Ministre Environnement)

arbre nktt
Le ministre mauritanien chargé de l’Environnement, Amedi Camara, a alerté que les écosystèmes naturels forestiers de son pays sont aujourd’hui particulièrement dégradés autant dans les milieux urbains et péri-urbains que ruraux.

« Si cette tendance n’est pas inversée, notre pays risquera de s’installer dans une rupture grave de ses écosystèmes « , s’est-il inquiété à l’ouverture, jeudi à Nouakchott, de la semaine nationale de l’arbre.

Malgré le risque, le ministre a averti qu’on assiste à une dégradation des terres et à la disparition progressive des arbres, ce qui constitue un problème majeur pour le développement du pays qui reste fortement tributaire des ressources forestières.

Et selon lui, « ces ressources forestières fournissent 70 % de nos énergies domestiques et demeure indispensables à la survie de notre élevage encore resté dans des méthodes et des reflexes traditionnels

Plus grave, le pays est confronté ces dernières décennies à « un phénomène de grande ampleur, caractérisé par une destruction sans précédente de son capital floristique, à cause, notamment des défrichements à but agricole, de l’exploitation du charbon du bois de chauffe, des pratiques sauvages de pâturage, des catastrophes naturelles, des feux de brousse et des invasions acridiennes ».

Pour remédier à la situation, Amedi Camara a noté que gouvernement mauritanien a fait comme une des priorités de ses actions la protection de l’environnement en général et la lutte contre la désertification, la déforestation et la dégradation des terres en particulier.

L’Etat a par exemple mis en place le Programme Spécial de Protection de la ville de Nouakchott pour combattre l’avancée des dunes de sables et la désertification.

« Ce programme mis en œuvre depuis 2010 a permis de planter plus trois millions d’arbre sur la périphérie de la ville de Nouakchott en faisant un cordon vert, un rempart contre l’avancée de la désertification et la dégradation des infrastructures urbaines et du cadre de vie de la ville », a-t-il expliqué.

Source : Alakhbar

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge