La Mauritanie indexée par la communauté panafricaine au 5.Congrès panafricain de Munich du 10 au 11 Octobre 2015

IRA-justiceLe Congrès Panafricain de Munich qui se tient tous les deux ans dans la capitale de la Bavière avec le soutien financier des autorités de cet État fédéral s’est cette année à nouveau penché sur la question de l’esclavage en Mauritanie.

Sous le titre „SOS! Alerte contre l’esclavage dans le monde actuel (cas de la Mauritanie)“, les participants ont longuement débattu sur ce thème.

Affichage de Merzough PanafricaCongres Presentation Page3de8.jpg en cours...Le président de l’IRA et prix des droits de l’homme de l’ONU 2013, Mr Biram Dah Abeid, ne pouvant, pour cause d’emprisonnement à cause de son combat contre l’esclavage en RIM, comme prévu assister au congrès pour introduire ce thème, il fut représenté par Abidine Merzough,

Coordinateur d’IRA-Mauritanie en Europe.

Dans la première partie de son exposé, le représentant de l’IRA en Europe a, statistiques et graphiques à l’appui, expliqué le processus d’exclusion progressifs des noirs (peules, soninkés, wolofs et bamabaras) et Haratines (dénominations en Mauritanie des anciens esclaves noires d’origine africaines, encore appelés aussi «maures noirs» du fait de l’assimilation à la culture des maîtres ou anciens maîtres maures- arabo-berbères) des postes de responsabilité dans toutes les sphères des administrations et institutions publiques en Mauritanie (voir graphiques et photos).

Il a insisté sur la marginalisation des haratines qui constituent plus de la moitié de la population mauritanienne et des discriminations, dont cette communauté, comme du reste tous les noirs sont l’objet en Mauritanie.

Il a expliqué Photo à l’appui les conditions dans lesquelles Biram Dah Abeid et les autres activistes anti-esclavagistes ont été arrêté alors qu’ils manifestaient pacifiquement contre l’esclavage foncier (l’accaparement des terres des noirs et haratines par les arabo-berbères au pouvoir et les expropriations au profit «d’investisseurs» du golfe arabe).

Abidine Merzough s’est aussi appesanti sur les nouvelles formes d’esclavage que constituent l’envoi de jeunes femmes mauritaniennes en Arabie Saoudite et autres pays du Golf où elles sont victimes d’esclavage, de maltraitances et d’abus sexuels.

Dans la dernière partie de son exposé, le représentant de l’IRA a expliqué la signification de l’esclavage par ascendance. Il a aussi expliqué les interprétations fallacieuses de l’islam en cours en RIM (le code noir se basant sur une interprétation erronée de l’islam) qui contribuent à l’asservissement mental des esclaves et anciens esclaves, et qui rend difficile l’émancipation de ce groupe ethnique.

Affichage de Merzough PanafricaCongres Presentation Page1de8.jpg en cours...A la fin de son exposé il a appelés les participants venant de tous les coins du monde à se mobiliser et faire pression sur les gouvernements de leurs pays respectifs à prendre des sanctions économiques et politiques contre la Mauritanie pour forcer ce pays à traduire dans les faits les différentes lois anti-esclavage qu’il ne cesse de voter pour tromper la communauté internationale et sans réelle volontés de les appliquer.

Du point vue de Mr Abidine Merzough, les pratiques esclavagiste en cours en Mauritanie et les discriminations dont sont victimes les noirs (Haratines, peules, Soninke, Wolof, Bambara) et qui sont assimilables au système d’apartheid en Afrique du Sud, ne peuvent être vaincu sans une

mobilisation de tous les noirs du monde.

Quand certains participant ont proposé l’usage des armes et de la violence pour changer les choses en Mauritanie, le Coordinateur d’IRA Mauritanie en Europe a été très clair: « l’IRA rejette systématiquement l’usage de la violence et veut par des moyens pacifiques forcer le régime raciste

et esclavagiste en Mauritanie à faire les concessions nécessaires qu’exigent la cohésion et l’unité nationale».

A l’initiative du Conseil des anciens (africaiAffichage de Merzough PanafricaCongres Presentation Page2de8.jpg en cours...ns les plus âgés dans la ville de Munich), le congrès à recommander aux participants de contribuer financièrement à la lutte de IRA Mauritanie, et aider IRA Mauritanie à faire face aux frais des différents procès auxquelles cette organisation fait face.

Le Congrès a enfin adopté une résolutions demandant la libération immédiate et sans condition de

Biram Dah Abeid et ses compagnons..

Dans cette résolution le Congrès a demandé à l’UE et tous les partenaires économiques de la Mauritanie de prendre des sanctions économiques et politiques contre la Mauritanie pour obliger le gouvernement mauritanien à appliques les différentes lois qu’il ne cesse d’adopter et qui, jusqu’ici ne

sont pas suivis .

Compte rendu de Moctar Kamara

Hamady LEHBOUSS

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge