La Mauritanie, menacée par les criquets, appelle à l’aide internationale

Nouakchott – La Mauritanie a lancé un appel à l’aide internationale pour faire face à une menace d’invasion acridienne dans plusieurs régions du pays, a indiqué lundi l’Agence mauritanienne d’information (AMI, officielle). 


Le gouvernement mauritanien a réuni dimanche des partenaires internationaux pour les sensibiliser à la menace acridienne devenue préoccupante, affirme l’AMI, citant Mohamed Abdallahi Ould Babah, directeur du Centre national de lutte anti-acridienne, une structure du ministère de l’Agriculture.

Cette menace se précise avec la présence de (criquets) ailés matures isolés au niveau de plusieurs régions du pays, conformément à l’alerte précoce lancée par la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation, a indiqué M. Ould Babah.

Des représentants de la FAO, de la Banque mondiale et de l’Agence américaine pour le développement international (Usaid) ont participé à la réunion de dimanche.

M. Ould Babah a souligné la nécessité de renforcer les moyens de la lutte anti-acridienne aux plans aérien et terrestre. Il a affirmé que le Centre national de lutte anti-acridienne a déjà ratissé 15.000 hectares dans les zones infestées et écologiquement favorables à la reproduction acridienne et appelé les pays voisins à rester attentifs quant à la possibilité de migration des essaims de criquets pèlerins.

La représentante de la FAO à Nouakchott, Meryam Mahmat Nour, a appelé les partenaires de la Mauritanie à lui venir en aide pour protéger ses cultures et à aider tous les pays de la région.

La Mauritanie, pays du Sahel, est souvent frappée par des invasions de criquets, récurrentes dans cette région.

 

Source:Cridem

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind