La Mauritanie passe au week-end bâtard entre l’universel et le semi-universel

hahahhaha le batard

Avec le week-end jeudi-vendredi de certains pays musulmans, il y a le week-end dit universel celui du samedi-dimanche et  le semi-universel, celui du vendredi-samedi. La Mauritanie a inventé un week-end bâtard qui n’est ni le week-end abandonné l’année dernière par l’Arabie saoudite et même par l’Algérie à savoir, jeudi – vendredi, ni le semi-universel en vigueur dans certains pays arabes ni l’universel samedi-dimanche, la Mauritanie travaille le vendredi matin jusqu’à 12H !

En fait, l’Etat mauritanien, qui était déjà en régime semi-universel comme en Arabie Saoudite, en Egypte et autres, ne pouvait pas passer au week-end universel toubab samedi-dimanche, en sacrifiant la prière à la mosquée, sans faire un tollé chez les islamistes pourtant avant Haidallah, c’était le cas, puis en 2005 ce fut de nouveau le cas jusqu’à ce que Sidioca décide de retourner au week-end semi-universel. La Mauritanie, comme avec les langues, a tout connu en la matière, sans débat, juste à coups de décrets royaux du jour au lendemain n’associant personne à cette décision.

Moralité : jusque-là les mauritaniens ne travaillaient pas tout le vendredi et tout le samedi soit deux jours, maintenant ils ne vont pas travailler ni le samedi ni le dimanche, soit deux jours + le vendredi après-midi. En vérité, l’après-midi perdue du dimanche est censée être rattrapée par une heure de plus chaque jour de la semaine qui fait finir le travail non plus à 16H mais à 17H ; ce qui fait grincer bien des dents car cela ne changera rien au rendement. Bien au contraire…

Si cela va booster la croissance qui est soi-disant à 6,8% alors c’est la preuve manifeste que le travail de la majorité des mauritaniens n’a rien à voir avec cette croissante qui ne tient que sur la pêche, le pétrole et les mines. On comprend donc que la Banque Mondiale et le FMI soient satisfaits, ce qui est toujours le signe d’un désastre pour le peuple.

En Mauritanie où on ne parle que de politique stérile, on devrait parler un peu plus d’économie. Aziz est manifestement un président des pauvres mais de droite et la politique qu’il mène est celle de l’austérité totale.

Ainsi les coffres sont pleins et les ventres sont vides. Ainsi la croissance est royale et le chômage aussi. Les mauritaniens sont devenus des spectateurs fatigués du miracle économique du changement constructif comme des pauvres devant le paradis des chiffres déconnectés de leur quotidien.

Après tout, pourquoi s’occuper de ceux qui comptent pour zéro dans la croissante et en pouvoir de nuisance ?

Il règne actuellement en Mauritanie une atmosphère sinistre car les énergies sont bloquées et tout ce qu’on entend ce sont les directives, contre la dilapidation des deniers publics, assénées en conseil des ministres comme si l’assemblée était une association de voleurs patentés qui doivent rapporter la consigne dans leur ministère comme un mal nécessaire.

Merci Aziz…

Source : VLANE

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge