La Mauritanie progresse dans le classement de Reporters sans frontières

dsc02624_1

La Mauritanie a progressé de sept points au dernier classement de reporter sans frontière en matière de la liberté de la presse dans la monde. Et la République islamique a maintenu son rang de leader dans les pays arabes.

Le pays a procédé ces dernières années à la dépénalisation des délits de presse, la création d’un fonds d’aide publique à la presse privée, l’extension du système d’assurance maladie afin d’intégrer les journalistes indépendants, la réglementation de la presse électronique ainsi qu’à l’ouverture des chaînes et stations de presse publique devant les formations politiques de l’opposition et de la société civile.

Il existe également des dispositions de la loi 045 relative à la libéralisation de l’espace audiovisuel qui a permis à l’apparition pour la première fois de 5 stations de télévision et de 5 stations de radios privées.

Le Syndicat des journalistes mauritaniens (SJM) dénonce cependant des agressions et arrestations de journalistes par les forces de sécurité et déplore des sorties du parti au pouvoir UPR contre la presse indépendante.

A noter aussi que des journalistes sont parfois arrêtés lors de la couverture des activités de la société civile et leurs matériels de travail confisqués et images effacées. La presse privée a également un accès très limité aux sources officielles.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge