La ministre de la culture et de l’artisanat supervise le démarrage de la première édition de la manifestation cinématographique « Shashat »

ministre de la culture et de l'artisanatLa ministre de la Culture et de l’Artisanat, Mme Hindou Mint Ainina, a supervisé, vendredi soir à Nouakchott, le démarrage de la première édition de la manifestation cinématographique « Shashatt » (Ecrans), organisée en Mauritanie par la Maison du Cinéma et l’ambassade du Japon en Mauritanie.
La manifestion qui dure trois jours permettra la projection de plusieurs films japonais long et court métrages traitant de plusieurs aspects de la vie au Japon.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, la ministre de la culture et de l’artisanat a indiqué que l’initiative de l’organisation de cette manifestation aura des répercussions positives sur le processus de la coopération existant entre la Mauritanie et le Japon. Elle permettra aussi, a-t-elle dit, au spectateur mauritanien de savoir plus sur la civilisation japonaise ancestrale.
La ministre a noté que la photo constitue le meilleur moyen pour le rapprochement des peuples, notamment les photos qui traitent des questions sociales et qui insistent sur la nécessité de renforcer la paix et la coopération entre les peuples.
Elle a appelé les responsables de la Maison du Cinéma à renforcer cette initiative par l’organisation de journées cinématographiques similaires avec les ambassades des pays frères et amis présentes en Mauritanie, exprimant la disposition de son département à appuyer tous les efforts qui renforcent l’esprit de rapprochement culturel entre les peuples.
De son côté, l’ambassadeur du Japon en Mauritanie, SEM Jun Yushida a loué l’organisation de ces journées cinématographiques japonaises en Mauritanie, estimant qu’elles constituent l’un des fruits de la coopération existant entre les deux pays depuis les années 70.
Il a en outre mis en relief l’occasion qu’offre cette manifestation pour connaître davantage d’aspects de la vie culturelle au Japon.
Le directeur de la Maison du Cinéma, M. Abderrahmane Ould Ahmed Salem a remercié, lui, l’ambassade du Japon pour sa collaboration en vue de l’organisation des ces journées cinématographiques japonaises en Mauritanie, rappelant que le Japon avait participé avec un film au festival du cinéma à Nouakchott en 2014.
Ce film, a-t-il conclu, avait été très apprécié par le public mauritanien.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge