La ministre de la fonction publique prononce un discours à l’occasion du 1er mai

Mme Maty Mint Hamadi, ministre de la fonction publique et de la modernisation de l’administration a souligné que la dernière augmentation des salaires des fonctionnaires publics, l’annulation de l’I.T.S pour les bas salaires et la MFPTdiminution substantielle de son taux pour les autres ainsi que l’application de cette mesure au secteur privé constituent une preuve du grand intérêt que le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz voue à la classe laborieuse dans son ensemble et aux bas revenus d’une manière particulière.

Elle a précisé, dans son discours à l’occasion de la célébration de la fête internationale du travail que, donner des garanties au travailleur dans son droit à une vie digne dans des conditions décentes figure parmi les priorités du régime politique actuel.

Voici le texte de ce discours:

« Notre pays commémore aujourd’hui, à l’instar de la communauté internationale, la fête internationale du travail. A cette heureuse occasion, il me plait de féliciter les membres de la classe laborieuse nationale.

Je vous réaffirme, frères travailleurs, la ferme volonté des pouvoirs publics d’aller de l’avant dans leur politique visant à améliorer constamment vos conditions morales et matérielles.

L’approche de la concertation et du dialogue avec les acteurs sociaux adoptée par le gouvernement n’est qu’une preuve de son attention et de son action pour transcender toutes les difficultés auxquels les travailleurs font face.

La dernière augmentation des salaires des fonctionnaires publics et l’abrogation de l’ITS pour les bas salaires et la diminution substantielle de son taux pour les autres et l’application de cette mesure au secteur privé constituent une preuve du grand intérêt que le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz voue à la classe laborieuse dans son ensemble et aux bas revenus d’une manière particulière. Un effort qui s’ajoute aux autres actions accomplies jusqu’à présent comme le relèvement du SMIG, la généralisation des indemnités de logement et de transport et l’amélioration de l’arsenal juridique visant à mettre les travailleurs et les fonctionnaires dans une situation acceptable.

Et pour honorer les engagements du Président de la République au sujet du règlement de la situation des journaliers, notre département a opéré une réforme partielle au niveau du code du travail qui a suscité l’approbation de la classe laborieuse. C’est ainsi qu’a été abrogé le système de « tâcheronnat » engageant les sociétés intéressées à l’appliquer dès son adoption au cours de la prochaine session parlementaire « Inchaallah », ce qui se répercutera positivement sur les travailleurs et rectifiera leur statut juridique.

Notre ministère a, sur instructions du Président de la République, axé ses efforts cette année, sur le renforcement des capacités et sur les moyens et les infrastructures du travail aux niveaux central et régional. C’est ainsi qu’ont été équipées la direction et les inspections du travail et dotées de matériels nouveaux.

L’augmentation de nouveaux staffs jeunes opérant dans les inspections suite à la sortie d’une promotion d’inspecteurs et de contrôleurs du travail depuis un an et demi a conduit à la nécessité d’augmenter et de développer les équipements pour permettre aux responsables de ces services importants d’assumer, dans de bonnes conditions, leurs missions.

En cette circonstance, je réaffirme notre volonté de mettre les cadres de la direction du travail et de la prévention sociale dans des conditions matérielles et morales satisfaisantes leur permettant d’assumer leur devoir en toute honnêteté, indépendance et impartialité.

Le département chargé du travail poursuivra cette année ses efforts en matière de politique de mauritanisation de l’emploi pour renforcer les résultats considérables qui ont été accomplis dans ce domaine.

La direction du travail planche également sur le parachèvement des mesures nécessaires et l’élaboration des textes juridiques indispensables pour organiser les élections des représentants des travailleurs dans les meilleurs délais pour déterminer les syndicats les plus représentatifs.

Notre département accorde une importance majeure au perfectionnement et à la formation continue. Aussi a -t- il organisé nombre d’ateliers, de sessions, de colloques de sensibilisation et de formations en collaboration avec les organisations internationales et arabes oeuvrant dans le domaine au profit d’acteurs du secteur: inspecteurs, contrôleurs et représentants des partenaires sociaux.

Il poursuit, en outre, son action de concertation et d’ouverture avec l’ensemble des centrales syndicales sur les questions qui intéressent le travailleur et leur offre l’appui matériel et la formation technique dans le domaine de la défense des droits des travailleurs.

Donner des garanties au travailleur dans son droit à une vie digne dans des conditions décentes figure parmi les priorités du régime politique actuel. La meilleure preuve en est la signature par notre pays du programme national de l’emploi décent le 1er novembre dernier avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT) en concertation avec les partenaires sociaux.

C’est avec le travail et le travail seulement que l’on construit les nations et notre conviction enracinée est que la vraie richesse de notre pays est ses ressources humaines représentées en vous « sa classe laborieuse nationale ».

Vous portez les préoccupations du pays, sa dignité repose sur vos épaules et avec vos bras les bases de son économie sont construites tout comme l’édifice de sa gloire.

« Et dis oeuvrez Allah verra votre oeuvre et son Prophète ainsi que les croyants ».

Vive le 1er mai
Vive les travailleurs de Mauritanie
Je vous remercie
Wassalamou Aleykoum Wa Rahmatoullahi Wa barakatouhou ».

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge