La part de l’Afrique dans la pauvreté mondiale a doublé

Pauvreté-300x199

Après plus d’une décennie de forte croissance (2002-201), où en est la pauvreté en Afrique?  Réponse conjointe de quatre institutions qui ont analysé la position commune de l’Afrique sur le programme de développement post 2015.

Le nombre d’africains (si on exclut l’Afrique du Nord) vivant en dessous du seuil de pauvreté est passé de 290 millions en 1990 à 376 millions en 1999 à 414 millions en 2010, selon le rapport 2014 sur les objectifs du millénaire réalisé conjointement par la Commission économique pour l’Afrique, l’Union Africaine, le PNUD et la Banque Africaine de Développement (BAD).

Environ 52% des pauvres du continent vivent dans quatre pays: le Nigeria (25%, la République démocratique du Congo (13,6%), la Tanzanie (6,8%) et l’Ethiopie (5,2%). La part du continent dans la pauvreté mondiale est également passée de 15% en 1990 à 34,1% en 2010, ce qui indique que la croissance économique rapide n’a pas été suffisamment inclusive pour améliorer les conditions de vie de nombreux africains , et que la question des sources de croissance a toute son importance.

A noter que 6 pays -Tunisie, Egypte,  Cameroun, Gambie, Sénégal et Guinée- ont atteint l’objectif fixé s’agissant de la réduction de la pauvreté . L’Ethiopie, le Swaziland, l’Ouganda et la Mauritanie manquent l’objectif de 5 points de base. Toutefois, indique le rapport, la situation en matière de pauvreté s’est détériorée en République centrafricaine, au Nigéria (pays où il naît plus d’enfants que dans toute l’Union Européenne),  à Madagascar, en Zambie, au Kenya, en Guinée Bissau et en Côte d’Ivoire

financialafrik

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge