La revanche d’Ewlade Leblade qui prouve que le collectif n’est pas mort – [Photoreportage]


Révélé en 99 par leur morceau « hip hop yengra », Ewlade Leblade qui s’appelait jusqu’en 2000 « Hassanya Clan » a fait du chemin : une dizaine de participation à la Fête de la Musique célébrée entre Nouakchott, Rosso, Kiffa et Atar, une flopée de tournées de sensibilisation sur le paludisme, le Sida et la lutte contre la pauvreté, sans omettre ces allers-retours entre la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Maroc.

Ewlade Leblade, icône du rap mauritanien et porte-étendard du rap hassanya en Mauritanie, a été sélectionné le 23 octobre à Nouakchott par un des jurys culturels du Comité International des Jeux de la Francophonie pour participer à la 7e édition des Jeux de la Francophonie France/Nice 2013. Une participation qui montre que le collectif n’est pas encore mort. Loin de là. Flash-back sur leur carrière.

Leur histoire débute en 1998 dans le quartier de la Médina 3, à Nouakchott. Trois jeunes, Sidi Ould Brahim alias Izak Ice, Mamoudi Ould Sidi alias Hamada, Sidi Mohamed Ould Mbareck alias M.D, fondent très rapidement « Hassanya Clan« . « Hip hop yengra », leur premier texte, sort en 1999 et connait un succès auprès du public. En 2000, il tourne la page de « Hassanya Clan » qui devient Ewlade Leblade.

2007:  »Adatne »

La carrière de ce groupe sera véritablement lancée, en avril 2007, avec la sortie de leur premier album, Adatne. C’est une véritable bombe musicale, à sa sortie. Dans cet album, Ewlade Leblade y défend une conception du rap engagé et dépouillé de toute démagogie verbale. Il y défend également la conception de l’enracinement et du retour aux traditions. Quelques-uns des noms de la musique mauritanienne ont participé à cet album : Maalouma Mint Meidah, Cee Pee et Number One African Salam (NAS).

Avec ce disque, Ewlade Leblade traverse toute la Mauritanie, avant de mettre le cap sur Dakar, en décembre 2008, pour participer à la 8e édition du Festival Hip Hop Awards. Le vent de leur succès souffle jusqu’au Festival Rawafid Azawane de Laâyoune qui accueille plus de 200 artistes venus des quatre coins du monde. Le 14 février 2009, le groupe participe à l’enregistrement de l’émission « Couleurs Tropicales » de l’animateur Claudy Siar diffusée sur Radio France Internationale (RFI). Le 17 juin 2011, Ewlade Leblade reçoit, à la clôture de la quatrième édition du Festival Assalamalekoum, le « Prix Assalamalekoum » du meilleur album de rap mauritanien.

Le collectif enchaine les duos avec des artistes internationaux, notamment avec Vice Versa All Stars, un groupe américain, ou encore avec l’artiste sénégalaise Coumba Gawlo Seck (disque d’or et de platine) qui les invite à Dakar, en mars 2012, en compagnie d’autres artistes africains, à participer à l’enregistrement de son single de campagne de sensibilisation à la lutte contre le paludisme. Du Festival Assalamalekoum en passant par le Festival Culturel « Nous les Femmes », Festival Walo Muzik de Rosso ou encore du Festival des Musiques et Découvertes de la ville de Nouadhibou, Ewlade Leblade aura presque participé à tous les grands rendez-vous de la musique mauritanienne.

2012 : « Adi »

Après une longue absence sur la scène rap, le collectif sort, en avril 2012, son second album, Adi, qu’il définit comme un disque de « la maturité autant dans la musique que dans l’engagement ». Le titre de l’album fait référence à cette attitude qu’ont les Mauritaniens de tout banaliser même devant l’adversité de la vie. Cet album, qui est très éloigné du précédent, connait moins de succès que le précédent.

Dans cet album, le collectif réunit le groupe sénégalais Bidew Bou Bess (double disque d’or en 2002), feue Dimi Mint Abba, Mouna Mint Dendenni, Cheikh Ould Lebiadh. Avec cet album, une nouvelle aventure commence pour ce collectif de rap, promoteur du sarouel sur la scène rap. Le 21 novembre prochain, à Paris, Ewlade Leblade tentera de décrocher une place à la 7e édition des Jeux de la Francophonie France qui se dérouleront à Nice.

Babacar Baye Ndiaye

RIMWEB.NET VOUS Y MÈNE EN IMAGE…

Source : Cridem

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge