La Snim , encore et …encore ! De « l’ADGphobie » d’un certain ESOB du Tiris !!

DROIT DE REPONSE

On le disait sans modération,-non sans raison d’ailleurs-, que la Mauritanie est le pays de millions de poètes !! Je me demande en revanche, pourquoi n’a-t-on pas attribué, en plus, à notre beau pays, la qualification, -du reste bien fondée, elle aussi-, de pays des champions de la prose !! Oui, la prose en son acception première.

Dans un brulot hystérique à la limite d’un appel au meurtre, notre désormais très célèbre ESOB récidive, en revenant sur un thème qu’il affectionne tant : l’insulte et la calomnie de celui qui hante ses nuits, tellement il aurait aimé être lui ! Oui, en effet, dans une espèce d’exercice frisant l’exorcisme, notre ESOB national, tel un possédé, s’en prend avec une délectation morbide, à Mohamed Abdellahi Ould Oudaa dont le pêché originel fut, selon notre obsédé, d’avoir été valeureux avant l’heure !

Mais passons ! Au fil de son « papelard », singulier, tant par ses propos fallacieux et dénués de tout fondement que par la méchanceté gratuite du propos, paru hier sur le site CRIDEM, ESOB se livre avec ferveur à une « laborieuse démonstration » pour offrir aux lecteurs du net, une « étude approfondie » et inédite sur la gestion de la SNIM et sur le management de ses projets sous la houlette de celui qu’il nomme avec une jalousie à peine voilée « ROI » !

Des fondateurs à ceux qui ont aujourd’hui pour mission de faire entrer la SNIM dans la cour des grands, à l’heure de la mondialisation, en passant par les réformateurs d’un système resté pendant longtemps bloqué, personne ne pourra contester , hier, encore moins aujourd’hui, la pertinence de la politique de diversification adoptée par la SNIM et sur laquelle je ne reviendrais pas sauf si vous me prouviez que des entités comme MAURITANIE AIRLINES, DAMANE ASSURANCES, le Grand HOPITAL REGIONAL DE NOUADHIBOU , l’HOPITAL d’ONCOLOGIE , l’INSTITUT D’HEPATO VIROLGIE de Nouakchott, l’AEROPORT INTERNATIONAL DE NOUAKCHOTT, l’AEROPORT INERNATIONAL DE ZOUERATE, la FONDATION SNIM et ses multiples Réalisations pour la lutte contre la pauvreté et l’atteinte des OMD, pour ne citer que ces quelques exemples qui portent tous la marque indélébile d’une entreprise soucieuse de partager les fruits de sa croissance , appartiennent tous à l’Etat martien !!

Mais naturellement, de tout cela, vous n’avez rien à F……tre ! Ce qui, pour la SNIM, constitue l’expression d’une entreprise sociétalement responsable est pour vous une succession de « sorties de pistes » ; Égoïsme quand tu nous tiens !

Mais allons plus loin et exerçons notre devoir d’information des internautes que vous avez d’ailleurs du mal à berner !

-A propos du projet de l’Aéroport international de Nouakchott :

La SNIM, dans un élan patriotique, a suppléé au pied levé, à la carence du système bancaire privé mauritanien pour la poursuite d’un projet emblématique pour notre capitale et notre pays ; le prêt octroyé par la SNIM à la société de construction NMY est encadré par un arsenal juridique protégeant les intérêts de toutes parties, sous la garantie souveraine de l’Etat ! Mais cela , vous ne le savez pas n’est ce pas ?

A propos du marché des wagons attribué « au chinois » et de l’AO des Wagons qui constitue pour vous une énigme !

La SNIM est engagée dans un programme ambition visant à la hisser au 5ème rang mondial des entreprises exportatrices de minerai de fer à l’horizon 2025.

Elle a signé avec des partenaires stratégiques, des contrats de prestations de services visant à mettre à disposition son chemin de fer, ses wagons et son port minéralier ; cette ambition implique des hommes et des moyens mais aussi et surtout un courage certain pour briser ce plafond de verre qui bloque depuis toujours le niveau de production de la SNIM.

Pour les pots de vins, dont vous semblez être un adepte, tellement vous en parlez avec une pointe de nostalgie, je vous laisse la responsabilité de vos propos et le soin de les prouver demain devant la justice !

A propos de Chami Steel dont vous ne connaissez apparemment rien !

Pour ta gouverne et pour les lecteurs qui, peut être, te pardonneront ton ignorance, CHAMI STEEL est l’exemple type d’un projet structurant pour l’économie nationale ; créée sous forme de partenariat entre des sociétés privées nationales et une société privée étrangère détentrice d’un savoir faire en la matière, sa réalisation contribuera à la valorisation de notre ferraille par la production du fer à béton qui était une des missions premières de la SAFA ! Mais de cela notre chevalier blanc n’en a cure

A propos de -Damanes assurances

Notre Robin des bois ne sait certainement pas que la SNIM dépensait  des centaines de milliers de USD pour assurer son matériel contre tous types de risques . En créant DMANES ASSURANCES, c’est autant d’argent qui restera désormais sur le sol national ; membre du Groupe/SNIM crééé il ya seulement quelques années, DAMANES, en bénéficiant du savoir faire de sa maison mère, a acquis très vite ses lettres de noblesses, en devenant leader dans son secteur ! Qui dit mieux !

A propos de MIB ou la Mauritanienne des Industries du Béton

Cette réalisation est un exemple supplémentaire de la participation d’une entreprise citoyenne à la réalisation d’un ambitieux programme, porté par les pouvoirs publics, pour l’accès de nos communautés rurales à l’électricité et à l’eau !

la SNIM s’est contentée de construire et d’assurer le transfert d’un savoir faire à la SOMELEC dont c’est parfaitement le cœur de métier et à prix coûtant, s’il vous plaît ! (si vous avez du cœur à l’admettre !) Il s’agit là d’un outil précieux de la politique d’accès de nos populations aux services sociaux de base. Loin des préoccupations de notre Robin des bois, n’est ce pas !

Vous descendez jusqu’au fond du caniveau, cherchant partout et fouillant coin et recoin pour trouver quelque chose de…plus à dire ; et comme par miracle, Banco ! Apparait la cerise sur le gâteau : la perte du certificat ISO 14001 qui serait encore l’œuvre du « Roi » ! Quel chef d’œuvre d’ignorance !

Sur ce registre, vous êtes très en retard mon cher ami, aveuglé que vous êtes par la Haine qui vous consume et qui sait….par un esprit de vengeance de je ne sais quelle injustice dont vous auriez été victime ! Notre Certificat n’avait pas été renouvelé immédiatement après son expiration, suite à la demande des Auditeurs pour la réalisation d’actions complémentaires !! Cette étape est, n’en déplaise au chasseur de primes que vous êtes, depuis longtemps dépassé !

A propos de BB E : votre pamphlet, un autre chef d’œuvre d’ignorance, la preuve achevée du syndrome d’« ADGphobie » incurable dont vous êtes porteur !

BB Energy est, à sa demande, en arbitrage devant la CCI avec les importateurs mauritaniens de produits pétroliers et l’Etat au titre de son statut de gardien des stocks de sécurité.

Dans ce litige, il est tout simplement question d’une demande formulée par les parties mauritaniennes, via leur mandataire qu’est la SNIM, tendant à obtenir de BB E le paiement de pénalités consécutives au non respect par cette compagnie, de ses obligations au titre du Contrat de fourniture du pays en produits pétroliers ! Banal non !

La SNIM, contrairement à vos affirmations saugrenues, n’a ni mobilisé en son nom et encore moins mobilisé pour renflouer quoique que ce soit ! Il s’est agi purement et simplement pour elle, d’accéder à la demande des importateurs de produits pétroliers, mission dont elle ne pouvait se départir sans faillir elle-même à son statut de mandataire…

L’étalement de vos autres « salades » s’apparente plus à un règlement de comptes, tellement votre sortie pathétique laisse entrevoir une déception encore mal digérée ; vous êtes certainement une des nombreuses victimes de la lutte contre la gabegie dont l’ADG n’est que le fervent adepte, au point que vous en êtes devenu malade ; ce syndrome de la résurgence que vous manifestez de temps à autre, à travers vos papiers minables, disparaîtra un jour et mourra de sa belle mort ! Eh oui, «  …. et la caravane passe ! » ; cela vous va tellement bien !

Votre mélancolie, née d’un complexe que vous portez en vous comme un sacerdoce, à l’endroit du jeune ingénieur que vous avez côtoyé, à une époque lointaine, finira bien par s’estomper sous les cieux cléments du Tiris Zémour ; le bilan du jeune ingénieur pour lequel vous nourrissez, en secret, une fascination refoulée, sera en effet votre meilleur remède ; il contribuera à vous soulager et accompagnera votre longue marche sur le chemin de la confession et du retour à la réalité : Les Faits sont têtus, dit-on !

Sidi Ould Sada

 

 

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge