La société mauritanienne des sciences neurologiques organise son premier congrès

société mauritanienneCalame : Les travaux du 1er congrès de la société mauritanienne des sciences neurologiques ont débuté samedi à Nouakchott, et ce en présence de spécialistes, de chercheurs scientifiques et de professeurs universitaires venus d’Afrique subsaharienne et du Maghreb arabe.
Le congrès qui prend fin aujourd’hui discutera de plusieurs thèmes dont les épilepsies pharmacorésistantes, la pathologie vasculaire cérébrale, la tuberculose du système nerveux et les hydrocéphalies malformatives.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, le ministre de la santé, M. Ahmedou Ould Hademine Ould Jelvoune a indiqué que les thèmes qui seront traités au cours de ces journées sont d’une importance capitale pour le département. En effet, a-t-il dit, la pathologie vasculaire cérébrale, qui fait partie des maladies cardiovasculaires est devenue au fil des années et à la faveur de la transition épidémiologique un véritable problème de santé publique dans notre pays.
Elle constitue, a-il noté, l’une des pathologies principales reçues dans nos services d’urgence et à laquelle les patients payent un lourd tribu en terme de mortalité et de handicap fonctionnel.
Il a ajouté que la tuberculose cérébrale reste encore d’actualité à cause de l’endémicité de la maladie de tuberculose.
Le ministre a souligné que les épilepsies, touchant en général les populations économiquement faibles, sont une préoccupation quotidienne aussi bien pour les professionnels que pour le département. Il a précisé à cet effet que l’épilepsie a été associée à l’important programme en cours entre notre pays et le département accès aux médicaments des laboratoires Sanofi.
Quant aux hydrocéphalies malformatives, a déclaré le ministre, leur prise en charge a bénéficié de nouvelles techniques opératoires: la VCSE. Nous nous réjouissons de l’introduction récente de cette technique dans notre pays, a-t-il conclu.
Pour sa part, le président de la société mauritanienne des sciences neurologiques, le Pr. Mohamed Diagan a indiqué que la tenue du congrès constitutif de la société vient en réponse aux transformations qu’a connues notre société et qui ont contribué à l’émergence de transformations épidémiologiques exigeant de rester informé sur les nouveautés scientifiques dans le domaine de la neurologie.
Il a précisé que c’est dans ce cadre que s’inscrit l’organisation du premier congrès de la société mauritanienne des sciences neurologiques auquel participent d’éminentes personnalités scientifiques venues de l’Afrique subsaharienne et du Maghreb Arabe.
La cérémonie d’ouverture du congrès s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de la santé.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge