« La vente d’une esclave (Mbarka) furent arrêtés et torturés le MND et même les autres organisations ne pipèrent mot »

Maitre Salah Eddine Sy

Quand ou chaque fois que le système de gouvernement mis en place est menacé des batteries de 105 mm sont déployées et font feu sur la menace du moment. Le système est mis en place au seul bénéfice de l’ethnie maure d’abord ensuite celle de l’arabe. Les tenants du système ne lésinent devant aucun moyen pour son maintien et à l’ extrême même si l’entite Mauritanienne doit en payer l’ultime prix. En 1966, le système a use des Haratines et des negres de services pour étouffer la contestation des noirs et ce prix d’une guerre dite civile larvée .A partir de cette épisode le système est devenu foncièrement machiavélique, son objectif d’apurer la Mauritanie de sa composante noire.

En 1975 lors de la guerre du Sahara beaucoup d’officiers noirs au cours des combats avec le Polisario furent tués par des tirs dans leur dos.(le fait fut étouffé par le système).Ce fut facile car en 1974,avec la nationalisation des ressources nationales et la création de la monnaie locale, le mouvement le plus puissant politiquement en Mauritanie (le mouvement national démocratique) se disloqua en deux. L’une des ailes fut récupérée par le système et depuis lors devint le pilier occulte de basse besogne du système. Le MND ,en 1978-1980 s échina a briser les grèves du mouvement des élèves noirs en devenant les supplétifs du pouvoir faisant arrêter les dirigeants(dont votre serviteur).En 1980 les haratines qui protestaient contre la vente d’une esclave(mbarka) furent arrêtés et torturés le MND et même les autres organisations ne pipèrent mot. Le MND resta silencieux tout le long des exactions dirigées contre la communauté noire dans les annees1986-1987-1989-…et mieux le MND-UFP cautionna l`exécution de SY, BA et SARR , pour tentative de coup d ‘Etat. Il n y eut jamais d’actes préparatoires encore moins de commencement d`exécution. La pilule étant difficile à avaler pour légitimer l exécution des jeunes officiers, les esprits éclairés produisent alors l’infraction de conspiration de coup d ‘Etat. Aujourd’hui devant la menace du peuple opprime de se libérer on sort les assises folklorique qui ne constituent même pas des actes d’intention pour fustiger un simple candidat. Dites nous pourquoi certains s « évertuent à nous maintenir dans une situation de marginaux dans notre propre pays? Suivez mon regard, les nouveaux sbires ne sont pas armés de machettes ou de fusils mais des intellectuels politiquement acquis et qui survivent en faisant vivre le systeme.La corde nationaliste est toujours pincée par le pouvoir pour les amener à endosser des actes inhumains.

Maitre Salah Eddine Sy

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge