L’Algérie confirme l’expulsion d’un diplomate mauritanien

arton47902-4a854L’Algérie a confirmé, ce lundi, l’expulsion d’un diplomate mauritanien, dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères.

Après des heures de silence s’agissant de la crise diplomatique entre l’Algérie et la Mauritanie, le ministère algérien des Affaires étrangères a annoncé, ce lundi 27 avril 2015, le renvoi d’un diplomate mauritanien. Une information qui vient confirmer ce qu’ont rapporté, depuis dimanche des médias algériens. L’Algérie riposte donc suite à l’expulsion, mercredi 22 avril, de Belkacem Cherouati, premier conseiller de l’ambassade d’Algérie à Nouakchott.

« L’ambassadeur de Mauritanie en Algérie a été reçu, dimanche, au siège du ministère des Affaires étrangères « pendant quatre minutes », afin de lui notifier la décision de l’Algérie de déclarer ledit diplomate mauritanien persona non grata et ce, dans le cadre du principe de réciprocité », a déclaré le ministère des Affaires étrangères, dans un communiqué.

Selon le site mauritanien Al Akhbar Info, il s’agit de Mohamed Ould Abdallah, un commandant de l’armée. Il occupait à Alger, le poste de premier conseiller chargé de la sécurité, depuis un mois seulement.

Pour rappel, le diplomate algérien Belkacem Cherouati est accusé d’être derrière un article, publié sur un site mauritanien d’informations, évoquant une plainte que Nouakchott aurait l’intention de déposer auprès de l’ONU contre le Maroc, accusé de vouloir « envahir la Mauritanie avec de la drogue ». Derrière cet article, une crise diplomatique a été déclenchée entre les deux pays. Pour Nouakchott, ces informations pourraient nuire aux relations avec Rabat. La Mauritanie a donc décidé de mettre un terme aux fonctions du diplomate à l’Ambassade algérienne.

Par ailleurs, le journaliste Moulay Brahim Ould Moulay, auteur de l’article en question, a été arrêté par les autorités mauritaniennes. Accusé d’avoir publié un article qui « nuit aux relations de la Mauritanie avec le Maroc », il a ensuite été libéré sous caution faisait état d’une plainte mauritanienne contre l’afflux de drogues à partir du Maroc.

Source: Afrik

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge