L’amendement de la constitution et le troisième mandat sont les idées de certains, indique Ould Abdel Aziz

PC_mohamed_ould_abdel_aziz_001Le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz a démenti son intention d’amender la constitution ou de briguer les suffrages des électeurs pour un troisième mandat présidentiel.

La constitution et le troisième mandat sont les idées de certains comme d’ailleurs l’introduction dans ces opinions du régime parlementaire, a indiqué le Chef de l’Etat qui affirme ne pas être au courant de tout cela.

Vous pouvez poser la question du régime parlementaire dans le dialogue comme vous pouvez soulever le changement de la constitution pour autoriser la candidature d’un prétendant âgé de 90, a-t-il ironisé.

Le Président a réitéré sa disponibilité au dialogue, rappelant que toute rétrospective permet de s’assurer que le pouvoir a toujours tendu la main à la concertation, précisant qu’à chaque fois, l’opposition manifeste ses divisions, entre ceux qui sont favorables et ceux qui ne le sont pas.

« Le dialogue doit inclure toutes les questions, ne pas admettre de lignes rouges, mais les résultats d’une concertation ne peuvent être obtenus que par ces mêmes négociations, sans préalables », a-t-il ajouté, précisant que ceux qui s’opposent à cette sacro-sainte règle de la concertation, ne veulent tout simplement pas d’un dialogue sérieux, ajoutant, que malgré tout, ils attendent…Le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz a démenti son intention d’amender la constitution ou de briguer les suffrages des électeurs pour un troisième mandat présidentiel.

La constitution et le troisième mandat sont les idées de certains comme d’ailleurs l’introduction dans ces opinions du régime parlementaire, a indiqué le Chef de l’Etat qui affirme ne pas être au courant de tout cela.

Vous pouvez poser la question du régime parlementaire dans le dialogue comme vous pouvez soulever le changement de la constitution pour autoriser la candidature d’un prétendant âgé de 90, a-t-il ironisé.

Le Président a réitéré sa disponibilité au dialogue, rappelant que toute rétrospective permet de s’assurer que le pouvoir a toujours tendu la main à la concertation, précisant qu’à chaque fois, l’opposition manifeste ses divisions, entre ceux qui sont favorables et ceux qui ne le sont pas.

« Le dialogue doit inclure toutes les questions, ne pas admettre de lignes rouges, mais les résultats d’une concertation ne peuvent être obtenus que par ces mêmes négociations, sans préalables », a-t-il ajouté, précisant que ceux qui s’opposent à cette sacro-sainte règle de la concertation, ne veulent tout simplement pas d’un dialogue sérieux, ajoutant, que malgré tout, ils attendent…Le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz a démenti son intention d’amender la constitution ou de briguer les suffrages des électeurs pour un troisième mandat présidentiel.

La constitution et le troisième mandat sont les idées de certains comme d’ailleurs l’introduction dans ces opinions du régime parlementaire, a indiqué le Chef de l’Etat qui affirme ne pas être au courant de tout cela.

Vous pouvez poser la question du régime parlementaire dans le dialogue comme vous pouvez soulever le changement de la constitution pour autoriser la candidature d’un prétendant âgé de 90, a-t-il ironisé.

Le Président a réitéré sa disponibilité au dialogue, rappelant que toute rétrospective permet de s’assurer que le pouvoir a toujours tendu la main à la concertation, précisant qu’à chaque fois, l’opposition manifeste ses divisions, entre ceux qui sont favorables et ceux qui ne le sont pas.

« Le dialogue doit inclure toutes les questions, ne pas admettre de lignes rouges, mais les résultats d’une concertation ne peuvent être obtenus que par ces mêmes négociations, sans préalables », a-t-il ajouté, précisant que ceux qui s’opposent à cette sacro-sainte règle de la concertation, ne veulent tout simplement pas d’un dialogue sérieux, ajoutant, que malgré tout, ils attendent…

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge