Lancement de la 1ère édition du Festival cinématographique Karama pour les droits de l’Homme

karama Le musée national a abrité mardi soir les manifestations marquant la première édition du Festival cinématographique Karama pour les droits de l’Homme organisé par la Maison des Cinéastes Mauritaniens en collaboration avec le projet « Etat de droit ».
Le programme de la manifestation, qui dure trois jours, englobe un colloque qui doit discuter de la question de la femme rurale, de la propriété foncière et des ABC de la vidéo et de la photo.
Le directeur du festival, M. Mohamed Ali Bilal, a dans un mot pour la circonstance, indiqué que l’organisation de cette 1ère édition du festival traduit la volonté des cinéastes mauritaniens de réaliser leurs desseins à savoir « l’action pour rapprocher les peuples et les cultures ».
Il a ajouté que cette manifestation constitue un espace et une tribune libres pour les activistes et les acteurs des droits de l’Homme afin d’aborder toutes les questions afférentes à ce problème.
M. Mohamed Ali Bilal a apprécié le rôle joué par le Festival International Karama au niveau du royaume de Jordanie pour contribuer à l’organisation de cette édition dans notre pays.
La présidente du festival, Mme Lalla Aicha Sy a précisé que l’organisation de cette manifestation est une occasion pour présenter des films qui traitent de sujets afférents à la vie, à l’enseignement et à la santé conformément à la Déclaration universelle des droits de l’Homme, à la Constitution mauritanienne et aux conventions internationales.
Le démarrage du Festival s’est déroulé en présence du directeur général du Musée, M. Mamadou Kane Hadia, plusieurs intellectuels et représentants des organisations de la société civile actifs dans le domaine des droits de l’Homme.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge