Lancement de la compétition internationale de plaidoirie en matière de droits de l’homme

compétition internationaleLa troisième édition de la compétition internationale de plaidoirie, organisée par l’ordre national des avocats avec l’appui de l’ambassade de France à Nouakchott et la collaboration de l’institut international des droits de l’homme et de la paix, a été ouverte mercredi matin à Nouakchott.
Cette manifestation verra la présentation de 9 plaidoiries, traitant de cas spécifiques de violation des droits de l’homme, réels ou virtuels, à travers le monde. Ces plaidoiries sont présentées respectivement par des avocats venant de la Mauritanie, du Maroc, de la Tunisie, de la Palestine, du Liban, de la Suisse, du Burkina Faso et de la France.
Le ministre de la justice a souligné, à l’ouverture de cette rencontre, le rôle et la pertinence des plaidoiries pour les victimes en termes de protection de leurs droits.
Il a ajouté que cette manifestation mérite appui et soutien, du fait qu’elle s’inscrit en harmonie avec les objectifs du gouvernement mauritanien s’agissant de la sensibilisation systématique autour de la nécessité du respect des droits de l’homme et des valeurs citoyennes.
Le ministre a également précisé que la thématique des droits humains occupe une place importante dans les préoccupations des pouvoirs publics et constitue un outil régulateur du progrès et de l’ancrage de la démocratie en tant que système de gestion du peuple par le peuple.
M. Sidi Ould Zeine a ajouté, dans ce cadre, que le Président de la République, conscient de l’importance de la promotion des droits de l’homme et de la préservation des droits et libertés en tant que fondement de la sécurité, de la paix sociale et du développement, a instruit le gouvernement pour protéger et promouvoir les droits de l’homme dans notre pays.
Pour sa part, l’ambassadeur de France en Mauritanie, SEM. Joël Meyer, a indiqué que cette compétition témoigne du rôle important joué par les avocats en tant que voix des opprimés et démontre leur courage et leur force en acceptant d’être en position de lutte contre les violations des droits de l’homme.
Le bâtonnier de l’ordre national des avocats, M. Cheikh Ould Hendy, a mis en relief l’importance de cette compétition pour édifier les juristes et avocats mauritaniens sur les expériences internationales en matière de plaidoiries à travers l’apport de leurs collègues venus des autres pays participant à ce concours.
Il a rappelé que la plaidoirie est une construction de l’esprit qui permet aux avocats de faire émerger la vérité et réhabiliter les victimes dans leurs droits.
Le directeur de l’institut des droits de l’homme et de la paix en France, M. Jonas Pacht a, quant à lui, précisé que les avocats prouveront, à travers ces plaidoiries, que les pratiques inhumaines sont désormais révolues dans l’Etat de droit, soulignant le rôle prépondérant de l’avocat dans la défense des droits de l’homme.
La cérémonie d’ouverture de cette compétition s’est déroulée en présence du président de la cour suprême et du commissaire adjoint aux droits de l’homme et à l’action humanitaire et du représentant du haut commissariat aux droits de l’homme à Nouakchott.

Source: Ami

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge