Lancement de l’atelier de refléxion stratégique des acteurs des systèmes de protection de l’enfant

atelier de refléxionLes travaux de l’atelier annuel de réflexion stratégique des acteurs des systèmes de protection de l’enfant en Mauritanie, organisé par le ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille en partenariat avec l’UNICEF, ont été ouverts lundi à Nouakchott.
Cette rencontre de trois jours vise l’amélioration des performances du système national de protection des enfants ainsi qu’à passer en revue les différents acquis réalisés dans ce domaine, des remarques et des recommandations susceptibles de le redynamiser.
La ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, Mme Fatma Mint Habib a rappelé à cette occasion, que le développement et la protection des enfants constituent un pilier fondamental du programme sociétal de son Excellence le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz  » dont la concrétisation en fait est assurée par le gouvernement du Premier ministre, Son Excellence l’ingénieur Yahya Ould Hademine  » a-t-elle dit.
Elle a également indiqué que le Président de la République a mis l’accent, dans son dernier discours de Néma, sur l’importance de l’éducation et du développement des enfants et mis en exergue les risques liés à leur négligence, affirmant que la Mauritanie a ratifié toutes les conventions internationales relatives aux droits de l’enfant et a amélioré son arsenal juridique national afin qu’il s’adapte avec les problématiques de protection de l’enfant.
Evoquant la stratégie nationale de protection de l’enfant élaborée par son département en 2009 en partenariat avec l’UNICEF, la ministre a précisé que celle-ci est basée sur une approche intégrée visant à trouver des solutions aux problèmes liés àce domaine.  » La mise en oeuvre de cette stratégie a permis la mise en place de 13 tables régionales et 30 systèmes communaux de protection de l’enfant dont l’objectif est d’assurer la coordination des efforts des acteurs de la protection de l’enfant au niveau régional et communal  » a-t-elle ajouté.
Ceci a permis, selon la ministre, d’obtenir d’importants résultats dont la prise en charge respective en 2014 et 2015 dans le cadre du système de protection de l’enfant de 16.913 et de 15.976 enfants, en plus de l’enregistrement au cours de l’année scolaire 2014/2015 de 36.97 enfants dans les structures préscolaires.
Elle a enfin invité les participants à se consacrer aux travaux de l’atelier et à discuter toutes les questions de la protection de l’enfant, afin de dégager des recommandations permettant d’améliorer la qualité du présent système national sur lequel compte beaucoup le département pour réduire l’exclusion des enfants.
Le Représentant de l’UNICEF en Mauritanie M. Souleymane Diabate a inscrit dans son intervention l’objectif de cette rencontre dans le cadre du partage de bonnes pratiques et des leçons apprises dans les différentes communes du pays ainsi qu’à amorcer de nouvelles initiatives et stratégies pour améliorer l’environnement protecteur de toutes les filles et de tous les garçons en Mauritanie, par une approche holistique, conformément à la convention relative aux droits de l’enfant et aux objectifs du développement durable (ODD).
La cérémonie s’est déroulée en présence des ministres de l’intérieur et de la décentralisation et de l’éducation nationale.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge