Lancement des activités commémoratives de la journée mondiale des droits de l’homme

EPULa Mauritanie a commémoré jeudi, à l’instar de la communauté internationale, la journée mondiale des droits de l’homme qui coïncide avec le 10 décembre de chaque année, sous le thème  » nos droits, nos libertés, toujours « .
Le commissaire aux droits de l’homme et à l’action humanitaire, M. Cheikh Tourad Ould Abdel Malick a indiqué, au cours d’un atelier organisé à cette occasion à Nouakchott, que le succès réalisé par la Mauritanie au cours du dernier examen périodique universel (EPU), a été obtenu grâce à la volonté politique du Président de la République Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, qui accorde, a-t-il dit, une attention primordiale à l’exécution des recommandations du premier EPU de la Mauritanie présenté en 2010.
Il a souligné également que la majorité des Etats participant au dernier EPU avaient reconnu les acquis réalisés par notre pays dans tous les domaines de promotion des droits de la femme et de l’enfant, de la prévention de la torture ainsi qu’en matière de collaboration positive avec les mécanismes internationaux des droits de l’homme et de lutte contre les séquelles de l’esclavage, réaffirmant l’engagement du gouvernement mauritanien de persévérer dans cette voie pour honorer ses engagements internationaux en matière des droits de l’homme.
Le commissaire a rappelé les efforts déployés par son département dans le présent atelier pour traduire concrètement la volonté du gouvernement de traiter, avec transparence, ses engagements présentés à l’occasion du dernier EPU à travers l’élaboration d’un plan national, en collaboration avec les partenaires concernés par l’exécution des recommandations du premier round de ce mécanisme.
Les Représentants du PNUD et du Haut-commissariat aux droits de l’homme en Mauritanie, respectivement MM. Mario Samaja et Ekhard Strauss présents à cet atelier, ont fait lecture des discours respectifs du secrétaire général de l’ONU et du Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme prononcés à l’occasion de cette journée mondiale.
Ils ont souligné dans leurs interventions l’importance de cette journée qui requiert une action mondiale plus concertée pour promouvoir les principes intemporels que le monde entier s’est collectivement engagé à défendre, à un moment où la planète est le théâtre d’atrocités à grande échelle et de violences généralisées.
Ils ont félicité également le gouvernement mauritanien, notamment le commissariat aux droits de l’homme et à l’action humanitaire pour les réalisations clés faites dans le domaine des droits de l’homme.
 » Nous réaffirmons aujourd’hui notre détermination à protéger les droits de l’homme en mettant la protection au coeur de notre action. Tel est l’esprit de l’initiative  » les droits de l’homme avant tout « , qui vise à prévenir et combattre les violations à grande échelle », a dit le Représentant du PNUD.
 » En 2015, le gouvernement a démontré son engagement à mettre en œuvre les recommandations des mécanismes des droits de l’homme des Nations Unies par le biais de l’adoption de lois clés, notamment sur la criminalisation des formes traditionnelles et contemporaines de l’esclavage, la prévention et la répression de la torture », a dit le représentant du Haut-commissariat aux droits de l’homme en Mauritanie.
Les participants ont suivi, au cours de cet atelier, plusieurs interventions axées sur les résultats de l’EPU.
La délégation a visité également l’exposition organisée en marge de cet événement où elle a pu constater les réalisations faites par le commissariat aux droits de l’homme et à l’action humanitaire ainsi que par la commission nationale des droits de l’homme et l’association des Oulémas mauritaniens dans le cadre de la protection et la promotion des droits de l’homme.
La cérémonie s’est déroulée en présence de la ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille et de la ministre déléguée chargée des affaires maghrébines et africaines et des africains à l’étranger en plus de la présidente de la commission nationale des droits de l’homme, des conseillers du Premier ministre chargés des droits de l’homme et de la communication et du bâtonnier de l’ordre national des avocats.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge