Lancement des concertations nationales pour la jeunesse et les sports

concertations_sports_0_5Le palais des congrès de Nouakchott a abrité la matinée du 13 mai le lancement des concertations nationales sur la jeunesse et les sports. Placées sous le haut patronage du président Aziz qui n’est pas venu à l’événement, leur lancement a vu la participation de centaines de jeunes, la présence de trois ministres du Gouvernement (Jeunesse et Sports, Culture et Artisanat, Emploi et Formation ) ainsi que l’Ambassadeur Délégué de l’Union Européenne et le Coordinateur du système des Nations Unies en Mauritanie.

Les concertations vont aborder trois jours durant plusieurs thématiques (Education, Emploi, Jeunesse, Sports) et déboucheront sur des recommandations qui serviront de base à une stratégie de la jeunesse et des sports pour l’horizon 2015-2020.

Des concertations préalables ont eu lieu en avril 2015 au niveau régional et dans la diaspora, lesquelles -selon une source- ont apporté «des idées qui ont surpris par leur qualité» et fait ressortir des recommandations qui vont être prises en compte dans la stratégie en élaboration.

«La nouvelle stratégie va découler d’une concertation qui a concerné 2500 jeunes. Elle est inclusive et participative parce qu’elle n’a pas été confectionnée dans les bureaux» nous a précisé un cadre du département de la Jeunesse.

«Au-delà des propositions faites sur les 18 thèmes initiaux, les jeunes des 15 wilayas et de la diaspora ont exprimé quatre grandes exigences sur lesquelles nous allons nous pencher durant cette phase ultime de concertations », a indiqué Mme Coumba Ba, ministre de la Jeunesse et des Sports dans son allocution à la cérémonie de lancement des concertations nationales sur la jeunesse et les sports.

Mme la ministre a précisé que les réflexions s’articuleront sur quatre axes stratégiques : L’accompagnement des jeunes vers une vue adulte dans la réalisation de leurs projets socio-économiques, l’autonomie des jeunes pour une meilleure intégration dans le projet national, la citoyenneté et la pratique du sport.

Nous y reviendrons

****************************************

DISCOURS INTÉGRAL DE MME LA MINISTRE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Excellence Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;

Excellence Mesdames et Messieurs les chefs des missions diplomatiques et représentants des organisations internationales ;

Mesdames et Messieurs les Représentants de la jeunesse ;

Mesdames et Messieurs honorables invités;

Chers jeunes ;

Lors de la Commémoration du cinquante et unième anniversaire de l’Union Africaine, en ses deux qualités de Président de la République et de Président de l’Union Africaine, il avait dit et je le cite : «Nous devons investir davantage dans l’éducation, la formation, la science, la technologie et la recherche ».
C’était là, en direction de ses pairs africains, toute la signification de l’intérêt majeur qu’il porte à la jeunesse et à son devenir.

Un intérêt réitéré, trois mois plus tard, lors des travaux du sommet Afro-Américain à Washington, quand il affirmait, avec force de conviction, que «la jeunesse est une frange sensible de la population qu’il est indispensable de comprendre et d’appuyer en lui créant les conditions nécessaires à son épanouissement et à la libération de ses énergies créatrices ».

Au mois de septembre suivant, dans le cadre de la 69ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies il avait, s’agissant du phénomène de l’immigration, martelé que «cette question requiert des solutions idoines prenant en compte les causes réelles de ce phénomène et permettant de créer les conditions appropriées pour garantir d’avantage d’opportunités d’emplois et de vie décente pour la jeunesse africaine »

C’est dire, à quel point il se soucie du devenir de la jeunesse qui occupe une place de choix dans ses préoccupations.

La décision d’ériger le Ministère de la jeunesse et des sports en département à part entière, et la création récente, sous sa bienveillante impulsion, d’un Haut Conseil de la Jeunesse sont autant d’actes forts et édifiants de la volonté, qui est la sienne, de faire de la jeunesse mauritanienne, une jeunesse capable de se prendre en charge et de relever les défis de demain.

Excellence Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement

Mesdames et Messieurs honorables invités

Il y a deux types de politique de la jeunesse et des sports. D’une part celle qui est basée sur une vision rétrograde considérant que les jeunes sont immatures pour être responsabiliser et prendre en main leur propre destin. Celle–là a vécu ! Et d’autre part, celle qui considère que la jeunesse est une richesse stratégique porteuse d’avenir sur laquelle il faut compter pour bâtir de façon durable une véritable nation. Celle-ci est la nôtre ! C’est celle que nous avons adopté pour l’élaboration de la nouvelle stratégie nationale de la jeunesse et des sports 2015-2020.

En effet, nous nous sommes engagés depuis quelques mois dans un processus ambitieux et innovant qui vise à mobiliser toute la jeunesse mauritanienne conformément aux orientations de la Déclaration de Politique Générale du Premier Ministre Son Excellence Monsieur Yahya Ould Hademine.
Notre ambition est de permettre aux jeunes de devenir des citoyens engagés pour des changements qualitatifs et par conséquent des partenaires de premier rang dans la construction de la nation.

Excellence Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement,

Mesdames et Messieurs honorables invités

Responsabiliser la jeunesse mauritanienne n’est pas pour nous un simple slogan. C’est la marque d’une volonté sincère visant à mettre nos jeunes, forces vives de la nation, au centre de l’agenda du développement de notre pays. Vous conviendrez donc avec moi que c’est en toute logique que nous avons décidé de placer ce projet national sous le thème « Responsabiliser la jeunesse pour des changements qualitatifs »

Pour mettre en œuvre cette ambition, le Ministère de la Jeunesse et des Sports a pris l’initiative d’engager une démarche participative visant une appropriation à la base des enjeux de la nouvelle stratégie nationale. Le processus a commencé par l’écoute attentive des jeunes sur l’ensemble du territoire et dans la diaspora lors des concertations régionales qui ont eu lieu les 17, 18 et 19 avril 2015. Cette première phase de diagnostic et d’évaluation des priorités par les jeunes a été une grande réussite. Plus de 2500 personnes ont participé directement aux concertations et la plateforme interactive a observé un engouement au-delà de nos attentes, avec en espace de deux semaines, plus de 20.000 visites sur le site web et une portée totale de la page facebook dépassant les 100.000.

Connaître les jeunes, les réalités, les défis et les attentes qui sont les leurs constitue une condition siné qua none d’une politique de jeunesse pertinente et adaptée. C’est aussi et surtout l’expression tangible d’un rapprochement entre les gouvernants et les citoyens tel qu’instruit par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.
Excellence Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement,

Mesdames et Messieurs honorables invités

Nos jeunes ont fait montre d’un sens de responsabilité et de pragmatisme remarquables dans cette première phase des concertations. Ils ont démontré à tous la valeur ajoutée de leurs opinions avec une maturité rassurante.

Au-delà des propositions faites sur les 18 thèmes initiaux, les jeunes des 15 wilayas et ceux de la diaspora ont exprimé quatre grandes exigences sur lesquelles nous allons nous pencher durant cette ultime phase de concertations.

Ainsi, pendant les trois prochains jours, les réflexions s’articuleront autour de 4 axes stratégiques définis par les jeunes eux-mêmes :

-L ’Accompagnement des jeunes vers une vie d’adulte et dans la réalisation leurs projets socioéconomiques ;

– L’Autonomie des jeunes pour une meilleure intégration dans le projet national ;

– La Citoyenneté ou comment façonner un modèle de société et de citoyen pour une Mauritanie unie, forte de sa diversité et immanquablement enracinée dans ses valeurs religieuses et sociales, et résolument tournée par l’idéal démocratique ;

– La pratique du Sport, vecteur de santé, d’excellence, de cohésion sociale et d’émergence d’une jeunesse positive et optimiste.

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports inscrit aussi ces concertations nationales dans une logique pédagogique de promotion d’une jeunesse responsable et consciente des enjeux de développement. Ainsi, nous mettons en œuvre cette phase en vue d’amener les jeunes à passer d’une vision régionale à la vision nationale et d’un cadre exclusif à un dialogue intergénérationnel, toujours en respectant les principes initiaux du processus notamment la participation inclusive de tous et spécialement les groupes les plus vulnérables.

Cette phase regroupe les jeunes des 15 wilayas, les représentants des différents ministères, le milieu associatif et la société civile, l’encadrement de la jeunesse et des sports ainsi que les experts et partenaires au développement. C’est donc près de 500 personnes qui travailleront en ateliers pour analyser et proposer des solutions idoines pour une promotion effective de notre jeunesse. Au regard des résultats exceptionnels des concertations régionales et de la qualité de la participation à ces ateliers, je suis convaincue que la nouvelle stratégie nationale 2015-2020 sera un cadre de référence pour la jeunesse et les sports en Mauritanie.

Excellence Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement ;

Excellence Mesdames et Messieurs les chefs des missions diplomatiques et représentants des organisations internationales ;

Mesdames et Messieurs les Représentants de la jeunesse,

Mesdames et Messieurs honorables invités;

Chers jeunes ;

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports tient d’abord, si besoin en était, de témoigner de la ferme volonté du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz dont le leadership a donné à ces concertations nationales une dimension pragmatique et efficace.

En fin, je tiens à remercier tous ceux qui ont contribué à faire des concertations nationales sur la jeunesse et les sports une réussite avérée, je veux citer notamment tous mes collègues membres du gouvernement dont l’implication a permis de mieux cerner transversalité de la problématique de jeunesse.

Par ma voie, qu’il en soit vivement remercié au nom de la jeunesse.

Je ne saurais finir mon propos sans exprimer mes sincères remerciements l’ensemble de nos partenaires au développement ici présents qui ont cru et soutenu ce processus de sa conception à sa mise en œuvre.

Vive la Jeunesse mauritanienne

Vive La République Islamique de Mauritanie
Je vous remercie

Source: Journal Tahalil 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge