Lancement d’un atelier sur l’évaluation de la première étape de la revue à mi-parcours du plan national de développement de la santé

Lancement d'un atelier sur l'évaluationLes travaux de l’atelier d’évaluation de l’exécution de la première étape du plan national de développement du secteur de la santé (2012-2015) ont débuté, jeudi à Nouakchott).
Organisé par le ministère de la santé, en collaboration avec les partenaires techniques et financiers, l’atelier s’inscrit dans le cadre des efforts déployés au niveau du secteur de la santé dans le but de renforcer le rendement du système sanitaire à travers l’évaluation de l’exécution de la première étape du plan national de développement du secteur de la santé, conformément à une approche visant à consolider à consolider les acquis et à tirer les leçons de l’expérience passée pour résoudre les problèmes qui se posent.
Participent à cette rencontre des responsables du secteur de la santé et d’organisations de la société civile actives dans le domaine de la santé ainsi que des représentants des partenaires au développement.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, le secrétaire général du ministère de la santé, M. Ahmed Ould Dié a indiqué que cette évaluation constitue une occasion pour louer les efforts déployés par les pouvoirs publics en vue de concrétiser la priorité accordée à la santé du citoyen, conformément aux instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz appelant à prendre des mesures pratiques garantissant la qualité des prestations sanitaires et à les rapprocher des populations où qu’elles se trouvent.
Il a affirmé que le département a mis à la disposition des experts chargés de l’évaluation les documents et les données nécessaires pour faciliter leur mission et leur permettre de tirer les leçon de l’expérience passée et d’améliorer le rendement du système sanitaire pour qu’il réponde aux besoins et aux aspirations du peuple mauritanien.
De son côté, M. Leandro Medeot, attaché, chargé des programmes de la société civile au sein de la Délégation de l’Union Européenne, a indiqué que l’évaluation et la revue des activités du plan national de développement sanitaire 2012-2020 au cours des 4 années passées constituent une étape cruciale pour la construction d’une vision solide, partagée et structurée des interventions dans le secteur pour les années à venir.
Il a ajouté que l’Union Européenne est engagée fortement dans le secteur de la santé à travers le 11eme fonds européen de développement dont les activités seront mises en oeuvre entre 2017 et 2022.
Il a souligné que l’objectif à long terme de cette intervention sera d’améliorer et rendre plus équitable l’accès aux soins de santé de qualité pour tous les hommes, femmes, enfants et vieillards de la Mauritanie, en cohérence avec le troisième objectif du développement durable.
Le responsable européen a dit que la coopération entre l’Union Européenne et la Mauritanie englobe plusieurs domaines relatifs à l’améliration de la gouvernance, l’offre des soins, les médicaments et consommables et les ressources humaines.
A son tour, le représentant de l’Organisation Mondiale de La Santé (OMS) en Mauritanie, M. Jean Pierre Baptiste, a indiqué que la revue à mi-parcours arrive à point nommé dans la mesure où elle se situe à la croisée des chemins entre, d’une part la fin des objectifs du millénaire pour le développement et du cadre stratégique de lutte contre la pauvreté et d’autre part l’avènement des objectifs du développement durable et l’élaboration de la stratégie de croissance accélérée et de prospérité partagée.
Il s’est en outre félicité des résultats louables réalisés, ces dernières années, citant notamment parmi ceux-ci une plus grande manifestation du leadership du gouvernement, une augmentation sensible des dépenses publiques pour la santé, un investissement considérable dans le secteur hospitalier, la construction de centres d’excellence ( cancérologie, cardiologie, hépato-virologie…) et le renforcement du partenariat entre les acteurs du secteur de la santé à travers les instances du suivi du plan national de développement du secteur de la santé.
La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, M. Mohamed Ould Ahmed Aidé et d’un certain nombre de responsables du secteur de la santé.

Source: AMI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge