langue française est « morte » à l’école mauritanienne

conference_sur_le_fran__ais_nouadhibouLe « triste constat » est que la langue française est « morte » à l’école Mauritanienne. C’est le diagnostic du poète et homme de culture mauritanien, Hamar Ndary Diagne. Il animait une conférence sur le thème : «Rôle et responsabilité de l’élève dans sa réussite ou son échec scolaire ». l’événement était organisé lundi par l’Alliance Française de Nouadhibou dans le cadre de la semaine de la Francophonie.

« Au moment où l’on célèbre la semaine de la Francophonie, il semble opportun d’attirer les attentions sur la grave crise de la langue française à l’ école mauritanienne. En effet, quasi-certainement, 99% des élèves sont incapables de rédiger un paragraphe correct ou de dire deux bonnes phrases en Français sans trop de difficultés.. Mais que dire  lorsque les élèves  ne lisent plus. Mais que dire aussi lorsque le système éducatif mauritanien pour une raison ou une autre étouffe tout ce qui va dans le sens de l’évolution de la langue française dans le pays ? « , a développé le conférencier. 

 

Source : Alakhbar
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge