«L’application de la charia est une obligation divine pour tout musulman.»

Le nouveau maître de Tombouctou Abou Mohamed, principal chef régional du mouvement Ansar Dine, nous a accordé un entretien exclusif. Senda Ould Bouamama, alias Abou Mohamed, porte-parole et principal chef régional du mouvement Ansar Dine, le nouveau maître de Tombouctou au Nord du Mali.

Le premier entretien accordé à la presse occidentale par Senda Ould Bouamama, alias Abou Mohamed, porte-parole et principal chef régional du mouvement Ansar Dine, le nouveau maître de Tombouctou au Nord du Mali.

Le chef islamiste jure que son mouvement restera intransigeant sur l’application de la charia. «C’est une obligation divine pour tout musulman. Que cela choque n’est pas notre souci. Nous avons en effet coupé la main d’un voleur, flagellé des buveurs d’alcool, lapidé un couple non marié et détruit les mausolées qui sont une hérésie contraire au vrai Islam.

La charia, c’est non négociable. Rien ne nous fera dévier de cette voie. Même si toutes les forces du monde viennent nous en empêcher, elles n’y parviendront jamais » «Nous sommes déjà un Emirat islamique. Et l’Afghanistan des talibans est notre modèle. Le seul avis qui nous importe est celui d’Allah.

Le reste n’a aucune importance, y compris ce que les médias appellent la communauté internationale». Le mouvement, dit-il, ne reconnaît d’ailleurs ni les lois, ni l’ordre international, qu’il qualifie de «système colonial mécréant»

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind