L’arène politique reflète la médiocrité de notre actuelle classe politique

La politique rime t- elle avec l’insolence ? L’on est censé de le croire quand l’on suit de prés ce qui ce passe sur la scène politique mauritanienne.  Des contributioninsultes ou autres invectives sont lancées de part et d’autre entre adversaires politiques. Chaque partie essaie de se montrer plus insolente et plus violente envers l’autre.

Le pouvoir et l’opposition s’offrent en spectacle sous le regard coupable de la société civile qui parfois, ajoute de l’huile sur le feu. Même nos sages semblent ignorer ce décor insalubre qui nous entoure. Le climat délétère de la géopolitique mauritanienne a atteint son paroxysme et la médiocrité de ces composantes se manifeste de plus en plus. Dans une société qui se dit éduquée selon les préceptes de la  plus grande des religions révélées, une telle dégradation ne devrait pas être permise. Les seconds couteaux sont souvent utilisés pour attaquer ou contre attaquer ses adversaires. Sans aucune retenue, la classe politique tire le peuple vers le bas laissant de côté la morale et le minimum de respect envers la nation.

Et pourtant, «Nous nous battons pour les intérêts du peuple » clame chaque partie. Mais est ce que le peuple a besoin de propos malveillants pour survivre ? Est-ce que le peuple a une fois mandaté quiconque pour s’attaquer aux institutions de notre chère République ? Est-ce que le peuple a demandé au pouvoir de tirer sur tout ce qui bouge en accusant les citoyens a tort ou à travers ? Non.

Les Sénégalais n’ont pas besoins de soi-disant leaders qui ne sont capables de sortir de leur bouche que des insanités.  Le peuple n’a pas besoin que la solution de ses problèmes soit un prétexte pour anéantir un quelconque adversaire politique.

Mais, en réalité, que peux-ton attendre d’une telle classe politique en cours d’idées constructrices ? Les uns sont déboussolés par la perte du pouvoir tandis que les autres sont rendus fous par ce même pouvoir. Dès lors, nous ne pouvons assister qu’à ce type de querelles de bas étages, des débats dénudés de tout sens et maquillés d’insultes.

Les propos d’une personne renseignent sur la nature de celle-ci et cette classe politique actuelle a montré ses limites. Nous n’attendons absolument rien de cette « idiocratie ». Nous devons plutôt leur remettre à leur place, leur rappeler qu’ils ne sont rien, leur faire savoir que ce n’est pas en se chamaillant que le pays sera développé. Nous devons leur rappeler que nous restons les seuls maitres de notre destin et que c’est nous qui élisons nos dirigeants et nous réservons  le droit d’exiger de leur part le respect total de nos principes.

Aminata Ndiaye

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind