L’armée syrienne avance vers Raqqa, combats féroces autour d’Alep

SYRUn peu moins de deux ans après en avoir été délogée, l’armée syrienne a pénétré, samedi 4 juin, dans la province de Raqqa au nord de la Syrie. Les troupes de Bachar el-Assad avancent en direction de la capitale de l’organisation Etat islamique. En revanche, les troupes du régime perdent du terrain dans la province d’Alep.

Après en avoir été chassée en août 2014, l’armée syrienne a repris pied, samedi 4 juin, dansla province de Raqqa, dans le nord de la Syrie, qui abrite la capitale autoproclamée du groupe Etat islamique (EI). Selon diverses sources, elle a avancé de huit kilomètres à l’intérieur de la région, après avoir parcouru trente kilomètres en deux jours, d’après le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, Rami Abdel Rahmane.

Les troupes gouvernementales sont à moins de trente-cinq kilomètres de leur objectif, la ville de Tabqa, sur la rive droite de l’Euphrate, qui abrite un aéroport militaire pris par l’EI à l’été 2014. Raqqa se trouve, elle, à une quarantaine de kilomètres de la rive gauche du fleuve.

Les jihadistes opposent une forte résistance face aux assaillants, conduits par les unités d’élite appelées les « aigles du désert », formés et entraînés par les Russes. Les colonnes de blindés avancent sur un terrain plat et désertique, sous une couverture assurée par des barrages d’artillerie et des raids menés par des avions et des hélicoptères syriens et russes.

Les troupes du régime en difficulté dans la province d’Alep

En revanche, au sud de la province d’Alep, les troupes du régime ont reculé face à une coalition de rebelles menés par le Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda. Selon le ministère de la Défense russe, un millier de jihadistes ont lancé une vaste offensive au sud de la ville et sont parvenus à prendre plusieurs villages et positions.

Dans le même temps, les rebelles ont violemment bombardé les quartiers ouest de la ville, faisant au moins trente morts ainsi que des blessés parmi les civils. L’armée syrienne a lancé, samedi dans l’après-midi, une contre-offensive pour tenter de reprendre le terrain perdu. Les combats féroces ont duré toute la nuit et se poursuivaient par intermittence encore dimanche matin.

Source: Rfi

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge