L’Assemblée nationale adopte le projet de budget 2015 plus des amendements

Assemblée Nationale - deputésAMI : L’Assemblée nationale a adopté mardi lors d’une séance présidée par le député Mohamed Ould Boilil, son président, le projet de loi de finance initiale pour l’année 2015 avec les amendements proposés par la commission des finances.

Ce budget s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 441 milliards 108 millions 478 mille ouguiya et a été mobilisé pour réaliser une croissance moyenne de 6%, contenir l’inflation à 3,5%, réaliser un excédent budgétaire dans l’ordre de 1,2% du Produit Intérieur Brut (PIB) et préserver un niveau confortable de réserves de changes (6,5 mois).

Les dépenses du budget pour 2015 sur ressources internes ont atteint les 432 milliards d’ouguiya dont 281,7 milliards de fonctionnement et 150,3 de dépenses en capital.

Les allocations pour les dépenses courantes du budget 2015 ont augmenté de 3,42% et les traitements et salaires ont augmenté à leur tour d’un montant de 10 milliards d’UM par rapport au budget 2014 soit un taux de 9,36% alors que les dépenses sur les biens et services ont stagné autour du chiffre 65,2 milliards tandis que les dons et transferts ont connu un léger recul avec un montant de 1,2 milliards d’UM. Les charges non ventilées sont restées, quant à elles, au même niveau de 2014 soit 12,42 milliards d’UM alors que le service de la dette a enregistré une hausse de 103,6 millions d’UM.

Le budget consolidé d’investissement (BCI) en 2015 a atteint 255 milliards d’UM, ce qui représente 15,68% du PIB, soit une augmentation de 5 milliards d’UM par rapport à 2014.

Le secteur de l’aménagement du territoire a accaparé la part du lion de ce budget avec 101,465 milliards d’UM soit un taux de 40% suivi par le celui du développement industriel avec plus de 47 milliards dont près de 5 milliards pour la SNIM.

Les projets multisectoriels orientés vers la lutte contre la pauvreté et pour l’amélioration des conditions de vie des populations ont mobilisé une enveloppe de l’ordre de 35,63 milliards d’UM du budget d’investissement alors que les allocations au secteur du développement rural ont atteint 34,36 milliards d’UM de ce même budget.

Les ressources humaines ne sont pas en reste. Ce secteur va absorber 26 milliards d’UM.

Les députés ont loué ce budget qui traduit des performances au niveau de l’économie nationale dans un contexte international marqué par la morosité demandant d’accorder une importance capitale aux rubriques des salaires des travailleurs pour améliorer leurs conditions relevant au passage avec satisfaction la dernière augmentation en leur faveur.

Ils ont particulièrement insisté sur la nécessité de prendre les dispositions pour faire face aux répercussions négatives du déficit pluviométrique cette année et de faire en sorte que les interventions aient lieu en temps opportun pour soutenir les agriculteurs et éleveurs.

Les députés ont aussi demandé de revoir à la baisse les prix des hydrocarbures après la chute du prix du baril du brut autour de 50 dollars.

Le ministre des finances M. Thiam Diombar a fait un exposé sur le cadre général du budget dans un contexte international marqué par la chute des prix des matières premières comme le fer, l’or et le cuivre mais aussi les hydrocarbures et le poisson, notant que, sur le plan national, l’absence de pluies est un autre facteur négatif de la conjoncture qui ne facilite pas les choses.

Le ministre a indiqué que l’Etat, néanmoins, a pris les mesures pour faire face à cette situation que le budget 2015 prend en ligne de compte.

Il a expliqué que l’année qui s’achève a été marquée par de bonnes performances de l’économie nationale en dépit de la cette conjoncture peu favorable et que le gouvernement a pu renforcer et préserver les acquis de ces dernières années en matière de croissance, de maîtrise de l’inflation et de consolidation budgétaire.

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge