L’Assemblée nationale adopte un projet de loi relatif au contrat-programme signé entre l’Etat mauritanien et l’ENER

signéL’Assemblée nationale a adopté mardi, au cours d’une séance plénière, sous la présidence du députéLemrabott Ould Bennahy, son vice-président, un projet de loi relatif au contrat-programme signé entre l’Etat mauritanien et l’ENER en date du 21 décembre 2015, contrat-programme couvrant la période 2016/2018.
Le ministre de l’Equipement et du Transport, M. Mohamed Ould Khouna, a indiqué, que l’Etat a eu à signer cinq contrats-programmes avec l’ENER, ce qui a permis à cette entreprise de maîtriser les techniques de maintenance routière et de redynamiser ses structures.
Il a, également, souligné la conviction de l’Etat quant à la nécessité du renouvellement de ce contrat-programme avec cette entreprise nationale pour la période 2016/2018.
Il a, par ailleurs, indiqué que le réseau routier concerné par la maintenance dans ce contrat-programme s’étend sur 1093 Km de routes en terre améliorée et 5111 Km de routes bitumées dont 1300 Km en cours de réalisation, soit une augmentation de 18% en comparaison avec le réseau objet de l’ancien contrat-programme.
Le Ministre, aussi, déclaré que l’enveloppe globale nécessaire à la réalisation du présent contrat-programme est estimée à au moins 18 milliards d’Ouguiya et ce, sur la base des diagnostics et audits réalisés par les services compétents, tout en indiquant que la totalité du financement dudit programme est supporté par l’Etat Mauritanien qui peut toutefois demander la participation de ses partenaires au développement.
Le ministre a rappelé, au cours de son intervention, que le cahier des charges engage l’ENER de s’acquitter en permanence des tâches suivantes : le dégagement ou la fixation des sables gênant, la maintenance à caractère permanent et répétitif, la maintenance périodique programmée pour les routes bitumées, la décentralisation des activités de la maintenance et ce par le biais de la création de points de maintenance à travers le territoire national.
Au cours de cette séance plénière, certains députés ont loué ce contrat-programme qu’ils trouvent ambitieux et répondant aux besoins du pays en matière de maintenance routière. D’autres députés le trouvent modeste et ne fournissant pas suffisamment de garanties permettant de veiller à la préservation des vies humaines.
Les députés ont également souligné l’importance de cette entreprise et le rôle prépondérant qu’elle joue dans le développement du pays.

Source : Agence Mauritanienne d’Information

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge