L’auteur présumé du film anti-islam devant la justice


L’auteur présumé du film anti-islam « L’Innocence des musulmans », à l’origine d’une vague de violences meurtrières dans le monde arabe le mois dernier, comparaîtra mercredi devant une cour fédérale à Los Angeles, a-t-on appris mardi auprès de la cour.

Mark Basseley Youssef – connu jusqu’ici sous le nom Nakoula Basseley Nakoula – comparaîtra sous haute surveillance policière, comme lors de sa première présentation devant la justice, le 27 septembre dernier.

La presse et le public ne pourront assister qu’à une retransmission de l’audience en direct, depuis un bâtiment voisin.

L’accusé, âgé de 55 ans, est soupçonné d’avoir violé les termes de sa liberté conditionnelle, après sa condamnation en 2010 pour fraude bancaire.

Il est poursuivi pour huit chefs d’accusation, parmi lesquels fausses déclarations et usage d’au moins trois pseudonymes.

Selon l’accusation, les officiers de contrôle judiciaire ont réclamé une peine d’emprisonnement de deux ans. Selon certains observateurs, compte-tenu des menaces qui pèsent sur l’apprenti cinéaste et la violence des réactions à son film amateur, il serait probablement plus en sécurité en prison.

Le 27 septembre, la juge Suzanne Segal avait ordonné l’emprisonnement immédiat de Mark Basseley Youssef, sans possibilité de libération sous caution, au motif qu’il risquait de s’enfuir et présentait un danger pour la communauté.

Le film, qui dépeint le prophète Mahomet comme un voyou aux pratiques déviantes, a offensé de nombreux musulmans et déclenché une vague de protestations notamment anti-américaines au Moyen-Orient qui a fait plus de 50 morts.

Source:7sur7

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge