Le « BaSeP » burkinabè interrompt la transition démocratique

ira-mauritanieCe mercredi 16 septembre 2015, un autre général craignant lui aussi d’être limogé s’est emparé du pouvoir, cette fois-ci au Burkina-Faso.

Des éléments du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP), le BaSeP burkinabè, ont surgi en plein conseil des

ministres pour kidnapper le président par intérim, son premier ministre et quelques ministres présents dans la salle.

Quelques heures plus tard, les écrans de la télévision diffusaient les images d’un homme en treillis militaire

ânonnant laborieusement le « communiqué n°1″ et annonçant la dissolution des institutions, l’instauration du

couvre-feu, la fermeture des frontières, les assurances aux partenaires du pays…

Un scénario que les Mauritaniens connaissent par cœur pour continuer à en faire les frais depuis 1978.

Mais, dans ce coup d’Etat au Burkina-Faso, les similitudes entre cette garde prétorienne qu’est le RSP et le Bataillon

de Sécurité Présidentielle (BaSeP) mauritanien font froid dans le dos.

Devant cette confiscation de la légitimité populaire de nos frères burkinabè par les militaires, l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) tient à déclarer:

1- sa vigoureuse condamnation du coup d’Etat perpétré par le RSP au Burkina-faso;

2- son exigence de voir restaurer le processus de transition démocratique dans ce pays;

3- sa solidarité sans faille avec les Burkinabè dans leur lutte contre la dictature militaire;

4- son appel lancé aux Mauritaniens pour qu’ils tirent les leçons de l’expérience de ce pays frère en exigeant

l’intégration duBaSeP au sein de l’Armée régulière;

C’est par des instruments de terreur comme le BaSeP que le Général Ould Abdel Aziz a pris le pouvoir et c’est grâce à

lui qu’il continue à sévir en toute impunité, se permettant, notamment,

d’étouffer toute aspiration à la liberté dans notre pays et maintenant derrière les barreaux, dans des

conditions inhumaines, les défenseurs des droits de l’homme tels BiramOuldAbeid et Brahim Ould Bilal.

La Commission de Communication                     Nouakchott le 20-09-2015

Hamady LEHBOUSS

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge