LE BOUILLON DES NOUVELLES

CE BOUILLON DE NOUVELLES RASSEMBLÉE PAR NOTRE CONFRÈRE OUMAR OULD MOKHTAR , merci de laisser un commentaire

Insoumis.

Selon notre confrère Faisselle, le commandant du BASEP, le Colonel Bougrein aurait mis en garde les chefs militaires qui seraient tentés par l’occupation de la Présidence dont la sécurité est confiée à son bataillon. S’adressant á un proche, le site rapporte que le Colonel dit n’avoir de fidélité qu’à la personne de Mohamed Ould Abdel Aziz et que toute autre tutelle, fût-elle celle de l’état-major, n’est pas acceptée et que le BASEP n’obéit aux ordres de personne en l’absence de son chef, le Président Aziz.

Soustrait.

Selon le site d’information « Esrarrim », la Première Dame qui a regagné Nouakchott a préfère habiter chez ses parents au Ksar au lieu d’aller s’installer au Palais, sa résidence habituelle.

Elle aurait néanmoins chargée l’une de ses proches, accompagnée d’un garde de récupérer quelques affaires personnelles. Est-ce le début du déménagement ou est-ce, seulement, une opération de « Sécurisation » de biens précieux et chers au couple ???

Invitée.

La Mauritanie qui assistait à la réunion du Conseil de Paix et de la sécurité de l’UA à Abuja s’est vue invitée à la rencontre des chefs de l’Etat de la CEDEAO tenue dimanche dans la capitale nigérienne. C’est le ministre des Affaires étrangères, Hamadi Ould Hamadi, très actif ces derniers temps dans les coulisses des salons de Nouakchott, qui y représentait le pays.

A l’ordre du jour, l’approbation du plan d’intervention militaire récemment peaufiné par les experts de la CEDEAO et de la Communauté internationale pour libérer le nord Mali des mains des groupes terroristes qui l’occupent !

Exclue.

La COD qui envisage de déclencher à partir de la semaine prochaine une série d’actions de protestation pour exiger que la lumière soit faite sur la santé du Président et qu’un nouveau sursaut national intervienne pour tourner la page de Aziz a décidé d’exclure le bureau de Nouakchott de Al Jazeera de la couverture de ses activités. Il est reproché à la rédaction de locale de la chaîne sa partialité et le soutien actif supposé de l’un de ses membres influents au pouvoir en place, ce qui aurait été à l’origine de l’ignorance par la chaîne du dernier meeting de la COD.

Revenu.

De sources informées, Beder Ould Mohamed Ould Abdel Aziz, fils du président de la République, se trouve à Nouakchott depuis quelques jours. Le jeune qui  » gérerait «  – les affaires de- son père malade, serait porteur d’un message auprès de ses grands parents installés depuis la semaine dans la région de Bénichab. Son retour en France serait prévu dans le courant de la semaine.

Télescopage.

La Mauritanie serait-elle doublement représentée à Paris ? Oui, soutiennent les cadres du Ministère des Affaires étrangères ! En effet, Cheyakh Ould Ely, qui avait été appelé il y a quelques mois à faire valoir ses droits à la retraite, occupe toujours son siège d’ambassadeur et réside encore à Paris. Ceci au moment où le nouvel ambassadeur Mohamed Mahmoud Ould Brahim Khlil a quitté son poste de Genève pour s’installer à Paris où il attend toujours de présenter ses lettres de créances.

Télescopage (suite).

La présence de deux personnes à Paris qui occuperaient formellement le fauteuil d’ambassadeur de la Mauritanie en France, ne serait pas fortuite. En effet, Cheyakh Ould Ely et Mohamed Mahmoud Ould Brahim Khlil ont du travail : alors que l’un s’occupe des affaires chancelières, l’autre est au chevet du président de la République ! C’est ce que l’on appelle Prévoyance !

Supprimé.

Les cérémonies consacrant la fête de l’armée nationale le 27 novembre prochain ont été supprimées. C’est ce que nous avons appris de sources sûres qui indiquent que lesdites festivités devaient se dérouler cette année à Nouadhibou. On se rappelle de l’impressionnant défilé du 27 novembre 2001, qui avait permis à nos forces armées et de sécurité de faire étalage de leur puissance de guerre et de leur force de frappe.

Arrivée.

L’ancien chef d’Etat Ely Ould Mohamed Vall est revenu samedi d’une visite à l’étranger qui l’a conduit à Paris. De sources informées, Ely ne se serait pas rendu au chevet de son cousin de président Mohamed Ould Abdel Aziz en convalescence à Paris.

Communication.

De sources informées, les Autorités publiques de Nouakchott auraient reçu mercredi dernier, en même temps que la presse privée du pays, la photo du président Mohamed Ould Abdel Aziz accompagné de son chirurgien. Publiée par la presse privée, cette photo est depuis, objet de controverses. Et ce serait en connaissance de cause que les Autorités de Nouakchott chargées de la communication du gouvernement -en ces temps de  » vacance du pouvoir  » - ont décidé de ne pas exploiter l’image.

Etat civil.

Face au retard constaté dans la livraison des nouvelles cartes nationales d’identité, les citoyens ont trouvé un original moyen de se procurer un document attestant de leur citoyenneté : payer 30.000 UM au Trésor public, et 24 heures plus tard, obtenir son passeport ! C’est ce qui fait qu’actuellement au sein des populations, il y a plus de passeports que de cartes d’identité.

Refus.

Les Émirats arabes unis refusent depuis quelques jours de renouveler la carte de séjour des Mauritaniens résidant sur leur territoire et munis du nouveau passeport biométrique. Le deuxième prénom qui figurait dans l’ancien passeport ayant été supprimé dans le nouveau, ledit autorités se perdraient entre les données des deux documents.

Présence.

Les populations des Hodhs et de l’Assaba constatent ces dernières semaines, une forte présence d’officiers européens voire occidentaux dans leurs régions. Une présence également signalée à Nouakchott et en Adrar. Plus que la guerre qui se prépare au nord Mali, c’est la lutte contre les narcotrafiquants qui serait l’une des raisons profondes de cette présence renforcée. En effet, tous les rapports établis ces derniers temps à propos, indiquent que la Mauritanie est redevenue la plaque tournante du trafic de drogue dans la région ouest -africaine. Normal, quand on relâche chaque fois, les personnes accusées d’un tel trafic !

Mécontent.

A peine revenu des lieux saints, le ministre des affaires islamiques Ahmed Ould Neini a semblé très mécontent et très mal à l’aise. Pour certains, il en aurait après ses services qui ont échoué dans l’organisation du retour au pays de nos pèlerins, pour d’autres, le ministre n’est pas content des imams qui devraient selon lui, accorder à chacune de leur qotba, des prières  » pour le prompt rétablissement du président et son retour au pays « .

Entretien.

Au moment où nous mettons sous presse, l’UPR a rendu public un communiqué sui soutient que le président de l’Union pour la république(UPR) a eu, samedi un entretien téléphonique avec Mohamed Ould Abdel Aziz, au cours duquel ce dernier l’a rassuré sur son état de santé et passé en revue la situation politique du pays.

Selon un communiqué de l’UPR, l’entretien entre les deux hommes a également porté sur les préparatifs de l’accueil populaire qui sera réservé par les sympathisants de ce parti au président de la république à son retour au pays, après sa convalescence en France.

Le président de la république a, à la fin de cette conversation, chargé Mohamed Mahmoud Ould Mohamed Lemine de transmettre ses salutations à l’ensemble des militants de l’UPR et à travers eux à tout le peuple mauritanien, les rassurant de son rétablissement et de son retour proche au pays, selon le communiqué.

Préparation.

Le ministre de la Culture a officieusement lancé à l’intention des artistes, un concours pour la meilleure chanson d’accueil du président de la République. C’est ce qui circule dans les milieux de nos chanteurs désormais plongés dans les répétitions. Selon cette information, les cinq premiers artistes, qui produiraient les meilleures tubes devraient se partager la rondelette somme de 15 millions d’ouguiyas !

Rassemblé Par Oumar El Moctar.

Source : Lauthentique

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge