Le caporal de l’armée inculpé dans une affaire de viol épinglé

viol-ligotéLe caporal de l’armée qui est inculpé dans le viol d’une jeune fille sous le regard impuissant de son grand frère a été arrêté dans la nuit du samedi, par des éléments de la police et de la brigade mixte de la gendarmerie nationale, a appris l’Agence Tawary d’Information d’une source sécuritaire.

Le caporal de l’armée en question était accompagné , jeudi dernier, d’un ex-caporal radié du corps pour des motifs non conformes avec son service et d’un répit de justice quand, ils ont arrêté un véhicule que conduisait un homme en compagnie de sa jeune sœur, pour les demander de les amener devant.

Le conducteur de la voiture accepte et le trio monte. Quelques instants après, selon notre source,le caporal sort un poignard qu’il pointe sur la gorge du conducteur et le somme à  quitter la route pour une zone inhabitée.

Arrivés dans une place isolée, les membres de la bande font descendre, l’homme et sa sœur ( une sœur musulmane , la vingtaine dépassée et qui devait se marier ces jours-ci, NDLR).

Sous les menaces avec des armes blanches, les deux frères, donnent tout ce qu’ils ont.Le caporal supposé être le cerveau de la bande, récupère les téléphones qu’il éteint et glisse dans ses poches, ajoute notre source.

Puis , ils ligotent le frère avant de violer sa sœur à tour de rôle, sous ses regards impuissants, cite la même source.

Et notre de préciser qu’après avoir accompli leur forfait, ils ont pris  la poudre d’escampette avec leur butin, laissant derrière eux leurs victimes. Il s’agit d’un frère ligoté et d’une sœur noyée dans une marre de sang. Cette dernière malgré sa souffrance a réussi à débarrasser son frère de la corde.

Les deux victimes se rendent à la police et portent plainte. Là, le frère demande une réquisition pour que sa sœur soit consultée après un viol collectif. A l’hôpital national, après consultation, son état de santé nécessite qu’elle soit sous haute surveillance médicale au moins pendant trois jours.

Dans son lieu de travail, le caporal cède l’un des téléphones à l’un de ses collègues à 3000um. Ce dernier, y met une puce et passe des appels sur lesquels, la gendarmerie et la police en collaboration avec l’une des sociétés GSM, ont réussi à retrouver les auteurs de ce crime.

Le caporal après son arrestation, il a été présenté à ses victimes qui l’ont reconnu sans hésitation et selon notre source, il n’a pas pipé mot.

Et selon nos dernières information, il est placé en garde-à-vue en attendant d’être traduit devant la justice pour répondre aux faits portés contre lui.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge