Le casse-tête des casiers judiciaires

palais de justice de NKTTJeudi, 13 Janvier, 2014 beaucoup de citoyens venus retirer leurs casiers judiciaires se sont vus adjoindre l’ordre d’aller dans leurs villes de naissance pour y établir ce document qui périt âpres trois mois. Ils ont supplié le Président de l’Empire Islamique des Sables, Mohamed Ould Abdel Aziz d’annuler cette disposition prise en 2010 qu’ils trouvent insensés.

Beaucoup de ces gens affirment n’avoir pas d’attaché avec leurs villes de naissance depuis des dizaines d’années, qu’ils vivent et travaillent à Nouakchott, y ont fondés des familles et qu’il est ridicule de leur demander de parcourir des milliers de kilomètres pour faire un casier judiciaire dont la validité n’excède pas trois mois.

Et de raconter le calvaire de plusieurs jeunes candidats à des concours qui ont vu bien des chances leur échapper, parce que les services judiciaires leur imposent des voyages longs et pour lesquels ils n’ont pas souvent les moyens.

Selon eux, avec l’Internet, tous les services judiciaires devaient être interconnectés et que chaque citoyen de l’Empire Islamique des Sables doit disposer des documents essentiels qu’il cherche sans avoir besoin de parcourir des kilomètres.

Abou Cissé

Source : Abou Cissé

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge