Le centre de Damas frappé par un attentat meurtrier

Une voiture piégée a explosé dans le centre de Damas, à proximité du siège du parti Baas, au pouvoir. Des informations officielles font état d’un « grand nombre de morts et de blessés », sans en préciser le nombre exact.

Un « grand nombre » de civils a été tué dans l’explosion, jeudi 21 février au matin, d’une voiture piégée dans le centre de la capitale syrienne, Damas, selon l’agence officielle Sana. L’attentat s’est produit à proximité du siège parti Baas, au pouvoir.

« L’explosion terroriste a causé la mort et a blessé un grand nombre de civils et d’importants dégâts matériels », a précisé l’agence de presse syrienne. L’Observatoire syrien des droits de l’Homme, proche de l’opposition, a également fait état d’un nombre important de morts et de blessés, sans en préciser le nombre.

Selon un policier cité par l’AFP, l’attentat a eu lieu « sur la place du 16-Novembre, près de la mosquée Al-Imane », en plein centre de Damas. La déflagration a été si forte que des voitures ont été endommagées dans un périmètre de 300 mètres autour de l’explosion.

D’après la chaîne officielle d’informations en continu Al-Ekhbariya, plusieurs enfants figurent parmi les victimes, une école se trouvant à proximité du lieu de l’attentat.

Selon des militants de l’opposition, deux autres explosions ont été entendues à Damas après l’attentat à la voiture piégée près du siège du parti Baas.

La Syrie est en proie à un violent conflit depuis mars 2011. Selon l’ONU, 70 000 personnes auraient péri depuis le début du soulèvement.

FRance24


Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge