Le chantier de construction du siège de la SNIM arrêté

immeuble snim

Le chantier de construction de l’immeuble de la SNIM de Nouakchott exécuté par la société espagnole Elecnor est arrêté depuis quelques jours pour cause de différends entre l’entrepreneur (Elecnor) et le maitre d’ouvrage (SNIM).

Le building de R+15 étages érigé à l’ancienne place des blocs rouges avait commencé tambour battant avec une forte odeur de suspicion de complaisance dans l’octroi du marché à cette entreprise dont le partenaire local est l’homme d’affaire mauritano espagnol Hamady Ould Bouchraya.

Selon notre source le différend pourrait être du au non respect par l’une des parties de certaines clauses non écrites du contrat. En tout cas selon différents spécialistes du secteur des bâtiments il est impossible qu’Elecnor réalise cet édifice dans les règles de l’art pour le prix annoncé d’un peu plus de 15 millions d’euros.

Selon cette même source Elecnor a déjà perdu plus de 4 millions de dollars rien que dans la fondation.

Soulignons qu’alors que les termes de références exigent de l’entreprise qui va effectuer les travaux une expérience avérée et pertinente matérialisée par la réalisation au cours des Cinq (5) dernières années de deux immeubles, à usage commercial d’au moins 6 niveaux (R+5), et d’au moins 500 m2 de surface bâtie au RDC chacun, ce qui évidemment, au regard de ses références affichées sur son site internet, n’est pas le cas d’Elecnor, dont l’activité est centrée sur les secteurs de l’énergie, les télécommunications et l’environnement.

Selon la SNIM, cet édifice répond à la volonté de l’entreprise de participer à la « modernisation du centre de ville de la capitale ». Et il a pour but d’offrir aux opérateurs économiques des espaces pour héberger les sièges de leurs sociétés ou de leurs représentations. Il est prévu que l’immeuble soit constitué :

- D’un sous-sol utilisé comme parking

- D’un Rez-de-chaussée qui abritera le hall d’entrée, accueil, des agences (banques, assurances, etc.), sécurité et surveillance de l’immeuble,

- 1er étage qui abritera les restaurants, les cafés, les snacks, etc.

- 2ème jusqu’au 15ème étage qui sont destinés à être des plateformes de bureaux pour diverses sociétés et divers usages.

Décidément la SNIM continue à se disperser dans des secteurs qui ne font que fragiliser son assise. Après la SNIM BTP, la SNIM tourisme, SNIM transport aérien, SNIM transit et consignation, SNIM gestionnaire des aéroports voici venue la SNIM promoteur immobilier.

Source : Mauriweb

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge