Le Chapeau de l’Union Africaine est trés grand sur la tête du président Aziz.

contributionMalheureusement l’histoire vient de donner raison à sa majesté le Roi Hassan 2 qui iles réunions de l’organisation de l’unité Africaine (L’OUA) devenue actuellement l’Union Africaine, de réunions Tam-tam.

Ceux qui étaient naïfs comme moi, qui croyait à cette unité Africaine à son évolution vers non seulement en une union économique mais politique sont vite déçus.

Comment dans les circonstances actuelles que le général Abdel Aziz gère son pays, avec autant de misère, de racisme, de pratiques esclavagistes, d’extrême pauvreté et de bâillonnement radical et quotidien des populations du sud allant jusqu’à ne pas vouloir les recenser, voire nier leur appartenance à la Mauritanie par le biais d’un génocide biométrique peut prétendre diriger le continent ?

C’est pour moi demander à une chèvre de porter la fardeau que devait porter un éléphant et c’est impossible qu’elle puisse arriver au bon port.

Élire le général Mohamed Ould Abdel Aziz par défaut puisqu’il n’y avait pas de candidat d’un autre pays de l’Afrique du Nord pour prendre les commandes de l’Union Africaine est une erreur, le continent pouvait s’en passer.

La Tunisie est convalescente, elle essaie de se relever à la suite de la rédaction de sa nouvelle constitution ,l’Algérie, n’en veut pas,son président malgré ses compétences et son autorité semble malade et soucieux pour sa prochaine candidature au mois d’Avril 2014 et le Maroc est en retrait de l’UA depuis des années durant.

Alors quelle belle opportunité pour le président qui appauvrit la Mauritanie pour se faire une santé et redorer son blason avant les élections présidentielles pour se faire, un carnet d’adresses, des soutiens internationaux pour la validation des futures fraudes et d’autres gesticulations de grandes envergures pour se pérenniser au pouvoir. La méthode est connu et le calcul est fait, c’est qui étonnant que notre classe politique amorphe n’ait sentie cette approche.

Malheureusement, notre opposition qu’un lecteur de Cridem Mr Oumar Diallo qualifiait d’opposition la plus idiote de la planète au courant du mois de Janvier n’a rien vu venir et n’a rien fait pour barrer la route au démagogue et à l’incompétent général Mohamed Ould Abdel Aziz.

Après le boycott des élections municipales et législatives, je remarque avec certains lecteurs de Cridem que cette opposition n’a absolument toujours rien compris aux mécanismes du pouvoir et à son aventure catastrophique pour le peuple Mauritanien.

Notre opposition aurait tout simplement joué son vrai rôle, en se rendant à Adis Abeba et en s’opposant à la candidature d’un homme incompétent, pour une tache continentale qu’il aura du mal à gérer, au vu de ce qui se passe dans notre pays la comparaison est vite faite.

Encore une fois que des occasions manquées, que des rendez vous ratés alors que vouloir gouverner la Mauritanie, c’est bien prévoir et c’est le général qui en sort grandi bombant le torse pour montrer sa corpulence comme si cette dernière réglerait les problèmes du continent. Naturellement quand je dis grandi comprenez bien ce que je veux dire… c’est par rapport à cette opposition molle.

J’en tire une bonne leçon en disant à nos hommes politiques, vous avez absolument failli à votre devoir alors ,sans complexe, sans jalousie, sans haine, sans racisme, soutenons tous sans exception la candidature du général Biram Ould Ould Abeid pour booster le caporal Mohamed Ould Abdel Aziz dehors. C’est possible et il temps, c’est possible, il est temps, c’est possible encore, il est temps. (Wade est parti….)

Il ne sert encore à rien de se déchirer, d’inventer, une autre alchimie, politique, c’est du déjà vu, il ne sert à rien non plus de créer des alliances et mariages impossibles qui se disloqueront prématurément avant les élections présidentielles. Non ,l’heure est grave pour nous, pour une fois essayons ces militants des Droits de l’homme et voyons en toute intelligence leurs solutions pour la Mauritanie de demain.

En lisant sur Cridem l’éditorial de notre talentueux journaliste Seydi Moussa Camara sur la diaspora, je n’avais que des jeux pour pleurer, comment peut assister à la mort programmée de nos compatriotes à l’étranger sans que l’on ne dénonce ce massacre. pourquoi refuse t-on d’enrôler ces Mauritaniens ?, je veux vraiment comprendre.

En résumé je pense que notre opposition même si qu’il faut amener certaines bonnes volontés mais dans sa globalité, elle a échoué donc laissons la chance au général Biram Ould Dah et son staff engagés et dévoués pour régler définitivement le compte démocratique du général Aziz et par les urnes.

Il est assez clair et plus qu’évident que l’électorat de Biram, c’est bien les opprimés, c’est bien majoritairement les hratin, les populations du sud voire les Arabo-bérbères ceux qui souffrent de la mauvaise gestion du pouvoir dans l’ensemble du pays, alors avec le slogan d’un homme une voie, le pouvoir sera hratin en Mauritanie puisque constituant 50% de la population.

Regardons nous droit dans les yeux et faisons avancer ce pays sans rancune et sans esprit de vengeance, l’heure a sonné et la récréation est terminée pour le clan du pouvoir.

Chers politiciens, n’attendons pas un changement politique brutal, personne n’y gagnerait, la démocratie, c’est aussi la loi de la majorité pour cette fois ci réglons le problème de la Mauritanie pour de bon et laissons les urnes ,naturellement avec les règles de bienveillance et de déontologie pour une élection transparente et crédible, je pense que Biram remportera et les soucis peuvent être derrière nous.

Réconcilions nous autour des vérités et non dans des ruses, dans des calculs et dans des pratiques anciennes qui sont complétement révolues. Notre patriotisme nous conduit désormais à refuser les magouilles, les tricheries, les fraudes et d’autres attitudes anti Islamiques

Oui pour la candidature de Biram et pour le général, je pourrai lui souhaiter aussi bonne chance pour la présidence de l‘Union Africaine mais la pointure est beaucoup plus grande pour lui pour ne pas répéter le fardeau de la chèvre et de l’éléphant. Attention à ne pas tomber ,un an c’est un trajet assez long avec un fardeau si lourd à porter.

Mamadou Dime
mamadoudime@yahoo.fr

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge