Le chef d’Ansar Edine demande l’asile politique en Mauritanie

Des sources bien informées on affirmé que le chef du mouvement Ansar Edine, Iyad Ag Ghali a envoyé un groupe des notables de sa tribu les Ifogas, en Mauritanie pour demander pour lui l’asile politique.

 

Une source bien informée affirme que cette délégation était composée de 12 notables à bord de quatre véhicules et est passée

par le point de franchissement de Bassiknou, vile frontalière avec le Mali. Elle indique que la délégation venue intercédée en faveur d’Iyad Ag Ghali, va coordonner avec le frère du colonel Agli Ag Mani, qui a quitté les rangs d’Ansar Edine et a obtenu l’asile politique en Mauritanie grâce à une intervention de son frère Mohamed Mani qui vit en Mauritanie depuis le début des années 90 et qui a des relations importantes avec les autorités de Nouakchott.

La source indique qu’Iyad Ag Ghali se trouve, en retrait, dans la zone de Tagharghar, difficile d’accès, en attendant une réponse des autorités mauritaniennes.  Au cas où les démarches d’Iyad Ag Ghali réussissent, la source prévoit que le porte-parole d’Ansar Edine, Sened Ould Boua’ama, prenne le commandement du mouvement islamistes. Et l’on dit que la décision d’Iyad Ag Ghali était prévisible depuis qu’il a refusé l’accord conclu en Algérie avec le mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) avaient échoué.

 

Elhourriya

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind