Le Comité de crise de l’APP lance les activités d’un nouveau parti politique.

Le Comité de crise de l’Alliance populaire progressiste (APP) a inauguré, lundi, le lancement des activités de son nouveau parti politique « Almoustakbel » présidé par Mohamed Ould Borboss avec Mohamedou Ould Rabi au secrétariat général.

Les dirigeants d’Almoustakbal ont, au cours d’une conférence de presse, tenue, lundi, présenté la stratégie et les objectifs de leur formation, en présence de plusieurs présidents de partis de l’opposition en plus d’un public composé de sympathisant de cette formation naissante.

Ils ont souligné que ce parti aspire à la réalisation des aspirations à la liberté, à la justice et à l’égalité, de l’ensemble des composantes du peuple mauritanien.

Le président de ce parti, l’ancien ministre Mohamed Ould Borboss, a rappelé, dans une intervention, que les cadres de ce partagent la même vision et les mêmes nobles objectifs avec la Coordination de l’opposition, notamment en ce qui concerne l’exigence du départ du pouvoir du régime du président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ould Borboss a mentionné que l’intérêt supérieur de la Mauritanie constitue un objectif principal, car « ce pays est la propriété du peuple mauritanien, dont les composantes peuvent y cohabiter en toute quiétude et civisme ». Ould Borboss a en outre plaidé en faveur d’une discrimination positive en faveur de haratins, parce que, a-t-il dit « le pays ne peut pas se construire ou se développer au moment où il est amputée d’une partie ».

Par ailleurs, le président Ould Borboss a souligné que le parti Almoustakbal appartient à l’opposition, où ses membre resteront engagés pour militer Cod loin de tout esprit d’exclusion y militer. Les dirigeants d’Almoustakbal militaient au sein de l’APP sous la direction de Messaoud Ould Boulkheir, avant de faire défection de ce parti, pour intégrer la COD sous la bannére du « Comité de crise ».

Source: cridem

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind