Le dernier jour d’Ahmed Ould Hamza à la Communauté Urbaine de Nouakchott [PhotoReportage]

Matty -pdte de la CUN 4-01-2014
Dans la cour de la Communauté Urbaine de Nouakchott, il est 11h 20 lorsque la voiture de Maty Mint Hamady fait son apparition. Elle est accueilli par Ahmed Ould Hamza qui lui montre d’abord son nouveau bureau. Puis, débute une visite-marathon du nouvel immeuble de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN).Plus tard, Ahmed Ould Hamza et Maty Mint Hamady se cloitrent dans une pièce en compagnie des différents chefs de service de la CUN. Une demi-heure après, les journalistes sont invités à la signature du procès-verbal de passation de service sous la supervision d’un représentant du ministère de l’intérieur et de la décentralisation.

Au moment d’entamer le point-presse, la nouvelle présidente de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN), Maty Mint Hamady se retire et laisse tout seul Ahmed Ould Hamza, face à la horde de journalistes.

« Comme on est des élus, on a le devoir de rendre compte. On a voulu faire une passation publique pour que l’opinion voie ce que l’on a trouvé ici et ce que l’on a laissé. C’est un devoir que nous devons à nos concitoyens« , explique-t-il d’entrée de jeu.

« Je ne cache pas que sept ans avec des gens, avec une ville, cela fait quelque chose. Lorsqu’on quitte, il y’a l’émotion. J’ai côtoyé des gens. J’ai connu beaucoup de gens. J’ai aimé la vie d’élu et c’est toujours difficile de quitter« , confie-t-il.

Il avoue n’avoir « qu’un seul regret, celui de n’avoir pas pu terminer ce que j’ai commencé ». « Je ne le cache pas : j’avais bien voulu faire un second mandat. Pour des raisons politiques que tout le monde connait, je n’ai pas pu le faire« , affirme-t-il.

Ahmed Ould Hamza quitte ainsi la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN) avec la conviction d’avoir tout donné à la ville et aux habitants de Nouakchott. « Je reviendrai à la vie normale, à la vie d’un homme d’affaires. Pendant sept ans, je me suis donné à la ville. Ma santé en a pâtit, mes affaires en ont pâti, j’ai perdu beaucoup d’argent. J’ai eu un réconfort d’avoir servi mes concitoyens, d’être maire d’une capitale… je vais me remettre aux affaires. En attendant, je vais me reposer un peu« , ajoute-t-il avant d’inviter Maty Mint Hamady à faire sien ce conseil : « ne jamais politiser la ville« .

Et de conclure : « Je pense que ce que je n’ai pas fait, elle pourra le faire. Elle a un atout que moi, je n’ai pas eu. Elle est de la majorité, je suis de l’opposition. Gérer une capitale quand on n’est pas d’accord avec le pouvoir, ça ne va pas, c’est toujours des blocages. A mon arrivée, il n’y avait pas d’argent. A son arrivée, elle va trouver beaucoup d’argent. J’espère qu’elle fera des choses pour les nouakchottois« .

Ahmed Ould Hamza laisse dans les caisses de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN) 4.306.146.861 UM. En 2006, en arrivant, il y avait trouvé 1.245.300 UM.

Par Babacar Baye Ndiaye

RIMWEB VOUS  Y  MÈNE EN IMAGES …

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge