Le dialogue : La balle est dans le camp du pouvoir, dit le FNDU

balle eLe dialogue est en vacances. C’est le moins que l’on puisse dire. En effet, après l’offre récente du pouvoir pour reprendre les contacts préliminaires, les choses n’ont pas bougé. Les vacances obligent !
Mais une chose paraît acquise, l’opposition ne semble pas pressée à renouer le contact dans les conditions actuelles. C’est peut-être la raison pour laquelle, le FNDU n’a pas désigné, comme l’a réclamé le ministre secrétaire général de la présidence, chargé du dialogue, la commission qui doit rencontrer celle du pouvoir.
D’abord, parce que l’essentiel des membres du forum sont, comme ceux du pouvoir en vacances, ce qui retarde la réunion du FNDU dont le mandat de son président en exercice, Saleh Ould Hanana est arrivé à son terme.
Néanmoins, après le coup de fil du monsieur dialogue, Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, le FNDU a fait parvenir quelques propositions au pouvoir, affirme Ould Hanana. Ces propositions sont essentiellement celles contenues dans la plateforme que l’opposition a fait parvenir au pouvoir, il y a plusieurs mois déjà.
Le FNDU s’en tient à cette plateforme, renchérit Moussa Fall, président du MCD, membre du Forum. Le FNDU attend donc une réponse au contenu de son document avant de renouer les contacts avec le pouvoir. On se rappelle qu’après le discours de Néma au cours duquel le président de la République avait critiqué sévèrement son opposition, la traitant, entre autres, d’ « irresponsable », le forum a mis fin à tout contact avec le pouvoir tant que celui-ci ne revienne pas sur ses accusations et désavoué ses ministres qui avaient parlé d’éventuelle 3e mandat pour leur chef.
Pour l’opposition donc, la balle est dans le camp du pouvoir qui doit « rassurer » son vis-à-vis pour le convaincre à retourner à la table des négociations.
Joint par Le Calame, Me Mahfoudh Ould Bettah président du pôle politique du forum affirme, quant à lui qu’il n’y a pas de « rupture, mais pas aussi d’accord »; le FNDU attend la réponse du pouvoir avant de s’engager.
De son côté, le pouvoir est , semble-t-il, décidé à aller au dialogue ; le monsieur dialogue multiplie les efforts pour ratisser large, mais tout en ignorant l’un des poids lourds de l’opposition, en l’occurrence le RFD, ce que le forum ne semble pas apprécier. En effet, dans une récente interview au Calame, le président du MCD, Moussa Fall affirme : « on ne peut pas avoir un dialogue national inclusif sans l’implication du RFD ».
Espérons que la raison finira par l’emporter en cette période de vacances pour qu’on parvienne enfin à accorder les violons. Pour que la Mauritanie évite de s’engager dans l’inconnu.

Source : Le Calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge