Le directeur de la presse écrite indexé de détournement de 9,3 millions ouguiyas

Le site moushahid révèle (voir lien ci-dessous) dans ses mises en ligne de ce mercredi 23 janvier 2013, à la veille de l’Aïd El Maouloud El Moubarak et du lancement de la troisième édition du festival des villes anciennes à Tichitt au Tagant, que certaines institutions tabloïd ont porté plainte contre le directeur la presse écrite Mohamed Moctar Ould Mohamed Lemine, l’accusant de détourner 9,3 million ouguiyas destinés à la mission confiée à ces médias pour assurer une parfaite couverture de cet événement culturel et sportif annuel très cher aux pouvoirs publics.

Selon des sources rapportées par le confrère moushahid, les parties concernées par l’organisation du festival ont remis au directeur de la presse précité le montant susmentionné à repartir comme ci-dessous indiqué :

– 5,3 millions pour le transport et l’hébergement,
– 2 millions pour la presse internationale,
– et 2 autres pour la presse nationale.

Mais les médias n’ont rien vu de cet important investissement public pour une meilleure visibilité du festival. Cet imbroglio a d’ailleurs poussé certains acteurs de la presse officielle à s’aligner devant le bureau du directeur de la presse écrite pour exiger leurs droits.

Les médias auraient informé Mme la ministre de la culture, de la jeunesse et des sports Mme Cissé Mint Cheikh Ould Boidé de cette mauvaise gestion des fonds alloués par son département pour ce festival au cours d’une réunion tenue ultérieurement.

Elle aurait qualifié à ses interlocuteurs que le directeur de la presse est un « Tieub Tab », s’engageant à œuvrer pour trouver une solution urgente au problème posé.


Publicité

Mauritel

Speak Your Mind