Le FMI salue les performances économiques de la Mauritanie et débloque une tranche de 17 millions de dollars

Le Conseil d’administration du FMI a achevé lundi sa sixième et dernière revue des résultats économiques de la Mauritanie dans le cadre du programme appuyé par un accord de Facilité élargie de crédit (FEC), lui permettant d’obtenir un dernier décaissement d’un montant de 17 millions de dollars.   

FMI-RIM2013Le FMI, rappelle-t-on, avait approuvé en 2010 un accord avec ce pays maghrébin pour un montant global de  77,28 millions de DTS, soit l’équivalent de 118,1 millions de dollars.
        
Suite à la décision prise lundi par le FMI, la Directrice générale adjointe de cette institution financière, Mme Nemat Shafik, a affirmé que les performances de la Mauritanie dans le cadre du programme appuyé par la FEC pendant la période 2012-2013 sont restées fortes, construites sur une activité économique vigoureuse, une inflation contenue et une plus grande consolidation budgétaire.
Néanmoins, elle a avisé que si les perspectives sont favorables, l’économie mauritanienne reste  »vulnérable aux chocs des termes de l’échange et des niveaux élevés de pauvreté et un chômage persistant ».
        
Estimant que la poursuite de l’assainissement budgétaire était cruciale pour préserver la viabilité financière, Mme Shafik a préconisé des efforts visant à contenir la masse salariale, la suppression des subventions des carburants, et une amélioration du ciblage des subventions alimentaires.
        
L’accord triennal conclu entre le FMI et la Mauritanie pour la période 2010-2013 était intervenu alors que ce pays avait été durement éprouvé par la crise pétrolière et alimentaire en 2007-2008, puis par la crise financière et la récession mondiale en 2008-2009.
        
Les conséquences de ces chocs externes ont été exacerbées par une crise politique interne qui a entraîné une diminution des flux d’aide, ainsi que par la forte chute inattendue de la production de pétrole.

APS

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind