Le FNDU parvient à un accord commun pour particper au Dialogue Politique

FNDU, 2Maurisahel: Les plus importants contours du document préparatoire du dialogue ont été officieusement rapportés par certains participants aux récentes concertations du FNDU, abritées ce vendredi au siège du Parti  de la Convergence Démocratique (PCD).

Le Président du RFD Ahmed Ould Daddah, également Président en exercice du forum a assisté à la cérémonie de lancement des discussions avant de demander l’autorisation de disposer pour des raisons particulières, mandatant le leader de son parti Mohamed Abdallahi Ould Chvagha, pour le représenter à ces concertations.

A la différence de celle de la veille, la réunion à laquelle ont pris part tous les leaders des partis du FNDU, exception faite du dirigeant de l’UFP Dr Mohamed Ould Maouloud, en voyage à l’étrange ; représenté à ce conclave par son Vice-président Lo Gourmo, n’était pas tendue.

Les délibérations sur une formule commune du Forum ont apporté de légères modifications au brouillon initial du document unifié. Pour le BASEP, au lieu de la dissolution, les termes « l’importance de la révision de la situation du bataillon » ont été retenus.

Un autre paragraphe capital a fait l’objet lui aussi de l’unanimité des conclavistes. Il s’agit de l’intouchabilité de la constitution, qui doit figurer parmi les conditions posées pour entrer au dialogue.

L’UNAD aurait renoncé par ailleurs à sa requête relative à l’exigence d’une enquête sur le sort réservé aux 50 millions de dollars ainsi qu’à  la déclaration du patrimoine des maires de Zouerate.

Des doléances non inscrites à l’agenda du document préparatoire du dialogue contre l’engagement du Forum de soulever ces points sur la table des pourparlers, après le coup d’envoi des négociations.

Les points les plus importants du document préparatoire des concertations sont :

– Baisser les prix, particulièrement des hydrocarbures,

– Annulation du mandat d’arrêt international contre Moustapha Ould Limam Chaavi,

– Réhabilitation du Magistrat Mohamed Moctar Ould Neiny,

– Mise en liberté des détenus antiesclavagistes,

– Ouverture des médias publics devant tous les protagonistes politiques,

–   Permettre aux rapatriés de compléter  leurs procédures  relatives à l’établissement de leurs pièces d’état civil et assurer le contrôle de l’agence nationale du registre de la population et des titres sécurisés (ANRPTS),

– Accès des fonctionnaires de l’opposition aux postes étatiques et réparation des injustices commises à l’endroit de certains d’entre eux, en raison de leurs positions politiques,

– Lever l’injustice faite au journaliste Mamouni Ould Moctar,

La  satisfaction de ces points ou de leur majorité serait importante pour inciter le Forum à la poursuite de ses activités préparatoires du dialogue national révèlent des sources.

Une atmosphère de soulagement est perceptible chez la plupart des leaders des partis du Forum, après la réunion du pôle politique qui a réussi à maintenir  sa cohésion au terme de la première grande épreuve de concertation avant le lancement du dialogue.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge