Le FNDU s’opposera à « tout coup de force contre la Constitution », dixit Ould Hanena

FNDU point presseLe Forum national pour la démocratie  et l’unité (FNDU), a tenu, ce jeudi midi, au siège du parti CDN, une conférence de presse  pour  encore répondre au discours du président de la Républqieue à Néma mais aussi pour décliner sa stratégie de resistance.

Dans son exposé introductif, le président en exercice du forum, Saleh Ould Hanena a, après avoir regretté les gravités du ton et du contenu  du discours du président à Néma, les risques qu’il fait peser sur le pays, a fait savoir que le FNDU ne participera à aucun dialogue, fixé unilatéralement par le pouvoir et qu’il s’opposera  avec force, mais dans le respect des règles démocratiques   au projet du président de  la République visant à conserver le pouvoir coûte que coûte. Pour cela, poursuit Ould Hanena, le FNDU peut compter sur le soutien du peuple mauritanien qui a exprimé, de façon clair son ras-le-bol lors du meeting organisé à Nouakchott, le 7 mai dernier.

Le président du FNDU estime que le pouvoir ne mesure pas la gravité de la situation, c’est pourquoi il a fait preuve de mépris à l’endroit de l’opposition qu’il a qualifiée d’ennemie de la nation, d’irresponsable et d‘anti démocratique.  Comment un président de la République qui se targue d’être l’artisan de la démocratie mauritanienne, qui dit qu’il ne sera pas son fossoyeur, peut-il décider   d’exclure l’opposition mauritanienne, lui fermer au nez toute possibilité d’alternance au pouvoir? s’est interrogé, le président du Forum. Comment dans ces conditions peut-il appeler  au dialogue avec son opposition.? Cette attitude du président de la République conforte le FNDU qui a toujours  douté de la sincérité du président  Aziz d’aller à un dialogue qui ne lui permette pas de rester au pouvoir par un tour de passe-passe, indique le président Hanena. Et d’ajouter les menaces et intimidations, fussent-elles de dissoudre ou d‘emprisonner les leaders de l’opposition, ne peuvent nous dévier de notre chemin, celui de lutter pour l’ancrage de la démocratie en  Mauritanie.

Au cours de ce point de presse, le FNDU a déploré  et condamné les propos  «irrespectueux »  du président de la République à l’égard de la communauté  Haratine, une atteinte grave contre la dignité de ces gens qui ne demandent qu’à être traités comme tous les autres citoyens de ce pays,  comme  il  a  condamné  et regretté les menaces de dissolution  proférées par  des conseillers du Rais contre le parti Tawassoul, l’arrestation et la mie au secret  des militants du mouvement maani chaari gasoil. « Nous considérons que toute dissolution d’un parti  membre  du forum est une guerre déclarée au FNDU et nous  résisterons », indique Ould Hanena.

Les autres leaders du forum ayant pris la parole se sont demandés ce que représentent pour le peuple qui souffre,  les  milliards dont regorgent les caisses de l’Etat que le président a évoqués dans son discours.

Source:  Le calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge