Le forum de la jeunesse à Nouakchott : priorité aux actes maintenant

DSCN4856RimWeb: Durant trois jours, 311 jeunes se sont retrouvés au palais de congrès de la capitale mauritanienne pour parler de leur vision du développement et de la paix durables dans le cadre des ODD (Objectifs développement durable).
Ainsi des jeunes de Mauritanie, Mali, Niger, Guinée (Conakry) Gambie, Burkina Faso, ont débattu en atelier et plénière des thématiques de préoccupations telle l’extrémisme violent, la migration, le développement durable, le leadership des jeunes notamment.
DSCN4819Ce forum qui fut un outil de « réseautage » a permis à des participants de s’exprimer sur les points faibles et forts de cette rencontre de plaidoyer tenue sous la houlette du ministère de la jeunesse et des sports, en partenariat PNUD, l’Ambassade Américaine et l’Organisation mondiale de la migration(OIM).
Les attentes des jeunes :
Pour Amadou Harouna Mahamadou de l’initiative Jeunes volontaires pour l’environnement(JVE) DU Niger cette année « cruciale » dans la mesure où ,  « les jeunes n’ont pas la chance de s’exprimer tous les jours alors que ses préoccupations doivent être prises en compte dans le cadre de l’agenda post 2015 » où les ODD vont volé désormais la vedette aux OMD. Ainsi la jeunesse africaine à travers ce forum aura « la chance de porter sa voix » lors de l’assemblée des nations unies qui se tiendra en septembre prochain à New York.
Des participants comme Hassan Sylla de l’Association des Journalistes du développement durable (Guinée Conakry) interpellent la jeunesse pour qu’elle s’investisse dans le développement durable. Un sujet « dilué» par des questions telles que l’extrémisme violent ou la migration, se désolant ainsi qu’il ya eu un manque de débat de fonds sur le DD (développement durable).
Souleymane Sidibé Vice président du Conseil national des jeunes du Mali qui misait sur « une forte représentabilité de la jeunesse africaine dans sa diversité » a promis que cette jeunesse parlera d’une seule voix pour l’intérêt commun.
DSCN4822Aida Gueye de la ligue Basket de Zouerate(Mauritanie) a déclaré que « c’est la 1er fois que les jeunes de l’intérieur soient impliqués dans des initiatives de ce genre », souhaitant qu’il ait un suivi des recommandations de ce forum.
Pour sa part Moussa Elimane Sall coordinateur de RIM Youth Climate Movement a estimé nécessaire la revue de l’organisation de ce forum en termes de ciblage des participants, définition de concepts et le timing des réflexions lors des ateliers. Il a aussi ajouté que « beaucoup de jeunes ne sont pas là alors qu’ils ont des choses à dire ».
A noter que les ministres de la jeunesse du Mali, Mauritanie, Burkina Faso et RDC (République Démocratique du Congo) ont prit à la clôture de ce forum où l’accent a été mis sur « la responsabilisation de la jeunesse » du continent.
Awa Seydou Traoré
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge