Le forum de la pensée islamique revisite l’œuvre de l’érudit feu Zein Ould Limam El Ghallawi

Limam_El_GhallawiLe forum de la pensée islamique a organisé, dans la salle des conférences de l’hôtel Wissal, dimanche après midi, une conférence sur la vie et l’œuvre de l’érudit feuZeine Ould Limam El Ghallawi.
Une occasion pour le gotha des imams et autres faqih de visiter l’œuvre du grand cheikh mais aussi de rendre hommage à celui qui a consacré toute sa vie durant à « prêcher la Parole d’Allah et de celle de son Prophète Mohamed PSL, à partager son savoir avec les proches, comme le recommande l’Islam. »
Après le mot de bienvenue et de remerciements de l’un de ses enfants, l’ingénieurAhmed Jidou Ould Zein, chargé de mission au ministère de la santé et fédéral deNouakchott 2, plusieurs intervenants ont pris la parole pour évoquer différentes facettes de ce grand Cheikh du Hodh El Gharbi.
Certains orateurs ont mis l’accent sur sa simplicité, son humilité, sa générosité et sa soif du savoir… Zein Ould Limam est une source du savoir où sont venus s’abreuver de nombreux apprenants et chercheurs, a dit l’un de ses disciples. D’autres ont magnifié son esprit conciliateur des proches mais aussi des gens de laUma.
Zein Limam a beaucoup travaillé sur la « conciliation en Islam ». D’ailleurs le thème de la conférence était justement la conciliation en Islam, contribution de Zein Ould Limam.
Dans son intervention, Hamden Ould Tah, président de l’Association des Uléma deMauritanie, a placé la conférence dans le cadre du dialogue des cultures, islamique et non islamiques, que vulgarise le forum de la pensée islamique, rappelant au passage l’importance des érudits.
« Les Imams, penseurs et chercheurs ont un grand rôle dans la marche des sociétés , l’évolution des hommes, des pensées, et l’hommage que nous rendons aujourd’hui à l’érudit Zein Ould Limam contribue justement à redonner à nos érudits la place qui leur revient dans l’espace du grand Maghreb ».
Et Ould Tah de préciser : « certains veulent nous refuser notre place dans cet espace du grand Maghreb, je tiens à rappeler ici que nous appartenons à cet espace, par notre culture et notre position géographique, nous y avons apporté notre contribution, mais que politiquement, nous ne sommes pas Maghrébins.»
Pour sa part, le secrétaire général du forum de la pensée islamique, Dr Cheikh Ould Zein Ould Limam, fils du grand cheikh a remercié les nombreux participants, imams, penseurs, propriétaires de Mahadra, cadres de l’État, personnalités politiques du pouvoir et de l’opposition pour avoir honoré de leur présence cette soirée d’hommage.
Et le SG de lancer un appel à tous pour la pérennisation et la vulgarisation des œuvres de nos penseurs, ceux qui ont contribué à la propagation de la Sainte Parole d’Allah et de la Sunna de Son Prophète, Mohamed, PSL. Dr Cheikh Ould Zein affirme avec fermeté que les réponses à nos préoccupations du moment se trouvent dans une saine et authentique interprétation du message d’Allah et l’exemple de son prophète.
Rappelons que feu Zein Ould Limam El Ghallawi a été rappelé à Dieu, le 25 mai 1998, à l’âge de 70 ans. Il a laissé derrière lui un héritage important pour les jeunes générations et pour les chercheurs.

Source : Le Calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge