Le général Abdel Aziz et le général Diendéré Kif kif, réalité de la stupidité de leurs coups d’état et différentes réactions….

Gilbert_DiendereDans un article, j’avais sans langue de bois comparé les deux généraux putschistes, le Général Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz après son limogeage du 06 Aout 2008 et son coup d’état qui s’en est suivi avec le Général Diendéré, proche de Compaoré, motivé par le seul but de mettre en échec le processus démocratique engagé par le peuple Burkinabé en dehors de la candidature des proches de l’ancien président.
Il a été énuméré de manière assez brève les similitudes entre ces deux stupidités de deux généraux dont la vilénie des gestes et le caractère anticonstitutionnel étaient identiques malgré la grande différence de réactions de leurs peuples, profondément choqués et lassés par de longues années de souffrances.
Leurs réactions, comportements, soumissions et mobilisations à ces atteintes graves aux institutions et à la souveraineté des états sont aujourd’hui une grande école si ce n’est deux écoles.
Subitement s’est invité au débat un roi de la danse Azizienne, il s’agit deMr Itawal oumrou Mohamed Vall, nous présentant le bilan du général et les conditions de son coup d’état comme une adhésion du peuple et des officiers, ce qui me permet d’apporter une réponse à ces contrevérités et ses compliments qui n’ont qu’un seul but rendre fréquentable un président qui accentue la paupérisation, l’esclavage et le racisme dans son pays, en ruinant son économie par la gabegie et la corruption en bande organisée ou du moins l’invité du débat comme nous en avons eu l’habitude mendier un poste de responsabilité donc il faut rendre service au général Aziz par un petit écrit, pour mériter une place au soleil ainsi faire valoir ses services ou les vendre au pouvoir.
Revenons à quelques extraits de l’écrit de Mr Itawal Oumrou: « Le mouvement rectificatif était engagé par des officiers qui ont un projet clair de société et qui a été matérialisé sur le terrain par des séries de réalisations économiques, sociales qui sont pratiquement sur tous les points de l’étendue du territoire national »honnêtement Mr Itawal Oumarou Mohamed Vall vit sur quelle partie de laMauritanie ? ou prend il ses rêvés comme une réalité ?
Pour commencer les officiers qui sont à côté de moi en rigolent car le coup d’état initié par le général commandant du BASEP n’avait demandé l’avis de personne et n’avait agi qu’après son limogeage par le Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, donc votre amalgame de vouloir associer toute l’armée à ce putsch n’est pas exact et c’est un peu trop tard de vouloir je ne dirai pas « légitimer » un coup d’état mais y trouver coute que coute des points positifs d’une rectification qui n’est rien d’autre qu’une usurpation n’en déplaise aux « savaagas » de la trempe de Itawal Oumrou et consort.
D’autre part de quelles réalisations parlez-vous dans ce pays si ce n’est les réalisations gabegistes fondées sur de faux marchés pour engraisser les proches, pendant que les dettes s’accumulent sur le dos de la Mauritanie et notre génération en bavera car chaque centimètre de goudron n’est rien d’autre que des millions donnés à des sociétés dont les conflits d’intérêts sont confondus avec ceux de nombreux responsables au sommet de l’état, d’où des réalisations mal conçues, sans étude, sans perspective, sans rendement, sans gestion adéquate et sans intérêt pour le pays et les populations.
A titre d’exemple, le goudron sur quelques rues de Nouakchott, sans penser à l’assainissement de la ville et de probables inondations, on se retrouve avec les pauvres qui perdent leurs derniers biens sans secours. Faut-il que je parle de la SNIM, de la pêche, de l’agriculture et de l’élevage, le tissu économique du pays complètement détruit et nos relations avec les bailleurs de fonds sont compromises à cause des politiques inconséquentes du pouvoir du Général avec son lot de dérapage suicidaire sur le plan social pour ne prendre que l’exemple des militants anti esclavagistes emprisonnés à tort à Aleg après une véritable instrumentalisation de la justice, qui met aujourd’hui en mal notre pays avec l’ensemble du monde démocratique, une véritable gifle à la Mauritanie et à ses institutions.
Les grèves des dockers, des étudiants, des employés de la SNIM, les manifestants de l’enrôlement et des expropriations terriennes de Darel Barka, deRosso et ailleurs. Que pouvez vous nous dire du climat social si ce n’est que le président Abdel Aziz a accentué le communautarisme et le régionalisme. N’avions nous pas vu les haratin avec leur manifeste, les peulh avec leur manifeste, les wolof avec leurs doléances et les Sarakollés avec leurs doléances et associations revendicatives ? C’était du jamais vu dans ce pays multiculturel depuis les années d’indépendance nous disent nos anciens, mais sous le règne du général , la concentration de tous les pouvoirs et les exclusions ont fini par éveiller toutes les communautés nationales et les injustices ont permis de délier toutes les langues sans tabou.
Le chômage de notre jeunesse, l’éducation nationale avec son 7% de réussite au baccalauréat, et pourtant votre champion a déclaré, cette année, l’année de l’éducation nationale. Parlons encore de progrès social Mr Itawal Oumrou, nos compatriotes dépotés au Sénégal, revenus au pays ont-ils été rétablis dans leur droit ?N’ont-ils pas été réprimés après une longue marche entre Boghé etNouakchott par les hommes du Général et ils vivent jusqu’à ce jour dans les mêmes conditions d’apatrides dans leur propre pays, pendant que d’autres occupent leurs terres et maisons? Les victimes de l’esclavage et leurs défenseurs sont embastillés et poursuivis illégalement sans que votre patron garant de la constitution n’agisse pour rétablir l’ordre dans ce pays. Il me semble Biram Ould Dah Ould Abeid et dans ce cas pendant que les véritables criminels économiques et humains se pavanent en toute impunité dans le pays sans la moindre inquiétude.
Une administration paralysée, un enrôlement discriminatoire qui exclut un pan entier de Mauritaniens ici et à l’étranger et des intellectuels compétents systématiquement mis à la touche du fait de leur opposition au pouvoir de ton mentor Mr Itawal Oumrou, alors comment pouvez vous parler sans gène de réalisations et de progrès ?
Pour en venir à l’historique du coup d’état et des conditions des élections présidentielles du 18 juillet 2009 que vous évoquez, vous êtes atteint d’une cécité ou myopie intellectuelle sinon comment pouvez expliquer aux Mauritaniens que le général Aziz a respecté un seul point des accords de Dakar .S’il a bénéficié de la complicité de quelques rares opposants opportunistes, cela n’enlève en rien l’anti constitutionalité de son élection de son holdup électoral, par le tripatouillage des fichiers électoraux, la constitution des membres de la commission nationale électorale (CENI) et toutes les autres simulations que le général a minutieusement planifié et organisé pour se maintenir au pouvoir. Si je devais décliner l’intégralité des accords de Dakar, vous aurez compris que le général n’a jamais respecté un accord et d’ailleurs le milliardaire Bouamatou qui est à l’origine de son élection s’est senti trahi et vit désormais en exil et son témoignage j’en suis certain sera capital pour nous demain pour cette élection frauduleuse, que j’appellerai toujours comme une usurpation du pouvoir.
Parlant de l’insécurité et autres qui ont motivé le coup, à mon avis Mr Itawa Oumrou, c’était bien les généraux qui étaient en charge de la sécurité du pays, y compris ton mentor qui, en ce moment au lieu de s’occuper des choses militaires préparaient les frondeurs depuis le BASEP pour affaiblir un président démocratiquement élu.
L’insécurité n’a été qu’un alibi pour vendre son coup d’état aux occidentaux et jouer aux gendarmes de l’Europe en pourchassant dans les rues de Nouakchottles subsahariens, nos voisins et frères Africains et ainsi bénéficier des subventions de l’Union Européenne en acceptant un sale boulot. Il n’est pas exact de qualifier le bref séjour de SIDIOCA de malédiction ou de marasme économique pour la Mauritanie, sinon où sont passées les 50 millions de dollars donnés par un pays tiers, qui étaient dans les caisses après la présidence de sidioca, utilisé par le général entre 2008, 2009 et 2010 et ses sommes ne figurent sur aucun budget et le parlement n’ a jamais eu connaissance de leur utilisation. Je vous renvoie au mémorandum de la COD du 07 mai 2010 sur l’état des lieux de celui que vous pensez défendre contre l’intérêt des Mauritaniens.
Mr Itawal Oumorou votre général a une gestion chaotique des affaires de notre pays, il navigue à vue ,avec aucune stratégie de développement ou la seule vision est la direction de son humeur et ses dérives populistes, embarquant dans son navire les égarés et des gens peu soucieux de l’avenir de la Mauritanie, donc ressaisissez-vous et prenez conscience et sachez que le patriotisme ce n’est point de vains mots.
La fin de votre sortie semble laconique et dénote de votre malaise sur les difficultés de votre mentor vous écrivez ceci: « …les campagnes mesquines menées depuis quelques temps contre l’institution du président de la république seront neutralisées par la volonté du patriotisme des Mauritaniens qui n’accepteront jamais de céder ce genre d’appât démasqué », je vois que MrItawal Oumrou a perdu son sang-froid et la comparaison de la triste réalité du coup d’état stupide de son général Aziz « Diendéré » du 06 Aout 2008 à celui du Général Gilbert Diendéré du 17 Aout 2015 l’ont mis à mal, tellement que leur ressemblance et idiotie contre leur peuple étaient manifestes et anti démocratiques.
Ni vos menaces, ni vos argumentations infondées ne pourront faire croire à plus de 70% des mauritaniens qui pensent exactement la même chose que moi. Si votre général n’est pas capable d’empêcher son fils de tirer sur les filles et de commettre des délits sans que cela ne soit condamné par la loi de la république ce n’est pas à un jeune responsable comme moi que l’on interdira de dire ce qu’il pense de son pays n’en déplaise à un « savaaga » comme Itawal Oumrou ou tout autre applaudisseur de son gabarit.
Je réitère que nous devons désormais comme les Burkinabé agir et prendre un cap pour ce pays ,et que plus jamais nous n’accepterions qu’un bataillon présidentiel fasse un coup d’état en Mauritanie et d’ailleurs ce BASEP doit purement et simplement être dissout et réintégré dans notre armée nationale pour les missions régaliennes . Au peuple sa légitimité d’élire désormais les futurs présidents après le balai des militaires depuis 1978 et de leur gestion désastreuse pour la Mauritanie. Plus jamais les démocrates n’accepteront unDiendéré ou un Aziz. BASEP=RSP c’est kif kif donc méfions nous pour de bon. Sans rancune, mon patriotisme, me dicte une telle réponse à tous les applaudisseurs.
Qu’Allah le tout puissant sauve la Mauritanie des mauvais esprits. Le général partira un jour mais la Mauritanie restera, merci de choisir.

Sidi Ould Baye

Patriote incontestable

Source : Sidi Ould Baye

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge