Le goudron en Mauritanie est de Mauvaise qualité: L’état doit sévir contre les entreprises et ses controleurs

 goudron-rimweb.net

Les dernières pluies, comme du reste les premières, ont mis à nu la qualité du goudron de la voirie de Nouakchott. On croirait, comme nous l’avons dit au Calame que notre goudron est soluble dans l’eau. Quelque temps après la pluie, ce qui devrait être le beau temps dans la capitale s’est transformé en un véritable calvaire pour les conducteurs.  Partout,  des nids  de poules  ou devrais-je dire  des pattes d’éléphants ont poussé sur presque l’ensemble des axes de la capitale. Ils sont venus comme pour renforcer les différents  ouvrages réalisés, ça y est là par la SOMELEC ou la SNDE pour faire passer leurs câbles ou leurs tuyaux.
Quelques endroits viennent illustrer et prouver la mauvaise qualité du goudron utilisé par les entreprises de travaux routiers. D’abord au niveau de poteau III, près de la centrale thermique d’Arafat,  devant le ministère du développement rural  et au carrefour Palmeraie devant les jardins de la mairie de Tevrag Zeina. Le gouvernement qui se vante d’avoir construit plusieurs centaines de kms de goudron à Nouakchott et à l’intérieur du pays ne devrait pas se lasser de voir l’état du bitume quelques petites années après. Les réparations effectuées par  endroits  se dégradent quelques temps après. Il importe dès lors de demander des explications aux  différentes entreprises nationales et privées ayant réalisé ses travaux à coup de milliards. La lutte contre la gabegie l’exige.
Source : Lecalame

 

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind